Basket - Euro (F) - Sandrine Gruda : « On veut aller au bout »

·2 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Essentielle aux Bleues mercredi soir pour dominer la Bosnie en quarts de finale de l'Euro (80-67), l'intérieur Sandrine Gruda apprécie le fait que l'équipe de France peut s'appuyer sur un effectif large et concerné. Sandrine Gruda, intérieure de l'équipe de France, victorieuse de la Bosnie en quarts de finale de l'Euro (80-67) mercredi : « L'objectif, c'était de prendre ce match au sérieux. On l'a fait. La Bosnie ne nous a pas surpris, on savait comment elles jouaient. Elles vivent du trois points avec une Jonquel Jones en feu. On a su faire la différence. C'est un challenge de défendre (Jones). Pour le coup je prends autant de plaisir en attaque qu'en défense, ça demande une attention particulière mais je me suis régalée. Dans cette équipe, tout le monde peut jouer, a de quoi apporter de bonnes choses, ça fait plaisir. On a deux gros cinq, voire deux gros six. Il y a beaucoup d'équipes qui tournent à sept joueuses. On va récupérer. On est dans la compétition. On ne regarde pas la logistique que ça demande. On veut aller au bout. » lire aussi Le film du match Marine Johannès, arrière de l'équipe de France : « On voit bien que quand on commence le match il y a 0-0, on sait que ça va être dur. Mais on joue à douze. Ça se ressent dans l'intensité, on insiste et au bout de 40 minutes, on reste très fortes. J'ai raté mes shoots, c'est un sport d'adresse, j'ai essayé de faire autre chose, de rester concentrée, l'équipe joue bien. On n'a pas à se poser de questions quand on rate. C'est une victoire collective. Je le répète mais tout le monde apporte. On ne voit pas tout sur les feuilles de stats. Diandra (Tchatchouang) n'a pas eu beaucoup de temps de jeu mais elle a fait un énorme match. Elle a fait un énorme boulot en défense. Si les Biélorusses sont en demies, c'est pas pour rien. On va profiter mais pas trop. » lire aussi Les tops-flops de France - Bosnie Valérie Garnier, sélectionneuse de l'équipe de France : « C'était un match difficile surtout parce que nous avons joué contre une brave équipe de Bosnie. Elles ont mérité le respect de toutes les équipes de ce tournoi. On doit mieux commencer contre la Biélorussie. Tout va aller très vite, on va décoller demain matin (jeudi), faire un petit décrassage dans la journée. Il y aura un entraînement pour préparer deux matches. Il va falloir qu'on se réadapte. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles