Basket - Euro (H) - Qualifications - De grosses surprises pour les qualifications de l'Euro 2022, l'Espagne et la Serbie battues

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Les soirées de matches de qualifications pour l'Euro 2022 offrent leur lot de surprises. Samedi, l'Espagne et la Serbie se sont inclinées. Vendredi soir, les qualifications pour l'Euro 2022 avaient livré un premier résultat surprise : la victoire du Danemark en Lituanie (76-80). Samedi, les surprises se sont enchaînées tout au long de la journée, à commencer par le succès obtenu par la Suisse contre la Serbie (92-90). Dans la soirée, l'Espagne s'est inclinée sur son parquet, à Valence, face à Israël (87-95). Autant de résultats qui permettent d'estimer que la France, tombeuse de la Grande-Bretagne vendredi à Pau (79-56), semble épargnée pour l'heure alors qu'elle ne peut compter sur ses meilleurs éléments, retenus par leurs obligations en NBA ou en Euroligue. Vincent Collet, sélectionneur des Bleus « Il est clair que ça va plus vite de mettre en place des choses en défense qu'en attaque » Une situation commentée, samedi, par Vincent Collet. Le sélectionneur des Bleus estime qu'en ayant réglé l'aspect défensif de ses mises en places assez tôt, il a ainsi gagné un précieux temps. « À chacune des fenêtres, on constate cela, a livré le technicien. Toutes les nations sont confrontées à la même problématique. Malheureusement, il n'y a pas de réponse idéale. C'est lié à ce format, qui est encore aggravé cette fois-ci par le principe des bulles, comme il faut partager les salles pour s'entraîner, et que tout le monde est confronté à une problématique de temps réduit de préparation. lire aussi Le classement du groupe G On a la chance, clairement, d'avoir un réservoir important. L'autre élément primordial, c'est notre identité défensive. Il est clair que ça va plus vite de mettre en place des choses en défense qu'en attaque. Avoir une attaque fluide et performante, c'est bien. Mais il faut de la complicité, du vécu, c'est plus aléatoire. C'est un élément qui nous permet pour l'instant, même s'il faudra confirmer dimanche contre les Allemands, de faire la différence. » lire aussi Podcast : la France a d'incroyables talents