Basket - Eurocoupe (H) - Eurocoupe : le réveil fracassant de Monaco

L'Equipe.fr
L’Equipe

Après deux défaites, l'AS Monaco s'est redressée de manière spectaculaire mercredi en écrasant le leader du groupe A, Patras. Le réveil de Monaco en Eurocoupe était attendu après deux revers de rang mais personne ne l'imaginait ainsi. Et surtout pas Patras, l'adversaire de la Roca Team. Eurocoupe (H): résultats et classements Leader du groupe A et deuxième de son Championnat, la formation hellène restait sur un exploit face au grand Panathinaïkos en quarts de finale de la Coupe de Grèce (81-79). Elle a explosé de manière invraisemblable mercredi à la salle Gaston-Médecin (80-59). Ce succès permet à Monaco de faire un pas vers la qualification au Top 16. Dee Bost (16 pts, 8 rbds, 4 p.d.) et ses coéquipiers ont signé un premier quart-temps absolument hallucinant, dans lequel les Grecs n'ont pas inscrit le moindre panier, se contentant de 6 points sur la ligne des lancers ! En alignant fréquemment un cinq de « petits », l'entraîneur monégasque Sasa Obradovic a fait totalement déjouer Patras, permettant à ses hommes de se régaler en contre-attaque (28-2, 7e). Ces incroyables dix premières minutes se sont conclues, comme un symbole, sur un panier primé à la sirène de Norris Cole (33-6, 10e), recruté deux jours plus tôt. Le double champion NBA avec Miami a signé des débuts intéressants (11 pts, 3 rbds, 6 p.d. en 21 mn). « Chacun a joué son rôle, c'était un premier match excitant », souriait le meneur au micro de RMC Sport.


Le gouffre s'est creusé jusqu'à 35 points (54-19, 19e), avant une petite baisse de régime des hommes de la Principauté (54-29, 23e). Une belle gueulante de leur coach, au temps mort suivant, les a remis d'équerre pour gérer tranquillement la fin de la partie. Mauvaise soirée en revanche pour Limoges, qui s'est nettement incliné à Vilnius (92-78) malgré les 17 points et 12 passes décisives de Semaj Christon. Le CSP se retrouve bon dernier du groupe B, même si la qualification pour le Top 16 n'est pas encore compromise. Menés toute la soirée, les Limougeauds sont revenus à deux longueurs au milieu du troisième quart-temps (53-51, 25e) avant de prendre un nouvel éclat au quatrième (81-70, 35e). « Notre intensité des deux côtés du terrain a fait la différence, a déclaré Dainius Adomaitis, l'entraîneur lituanien. On ne leur a jamais laissé de paniers faciles. »

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi