Basket - Eurocoupe (H) - Monaco arrache la victoire contre Kazan et remporte la première manche de la finale de l'Eurocoupe

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Monaco s'est imposé à domicile (89-87) dans les derniers instants contre Kazan, mardi, lors de la première manche de la finale de l'Eurocoupe. Le retour aura lieu vendredi (18 heures) en Russie. C'est lors d'une séquence folle, où tout l'engagement et le travail d'une saison se sont trouvés concentrés en dix secondes, que s'est joué le dénouement de la première manche de la finale de l'Eurocoupe entre Monaco et Kazan, mardi soir. Il restait une quarantaine de secondes à jouer, et la Roca Team, dans un money-time haletant et indécis (10 changements de leader dans le quatrième quart), mené d'un point par Kazan (86-87), a jeté ses dernières forces dans la bataille. lire aussi Le film du match En dix secondes, trois tirs tentés, tous manqués - par O'Brien, Bost et Gray -, mais surtout trois rebonds offensifs, et finalement le lutin Marcos Knight qui arrache le ballon au milieu des géants, provoque une faute et offre, derrière la ligne des lancers francs, la victoire (89-87) à la Roca Team. Celle-ci était sanctionnée par une ultime interception d'Abdoulaye Ndoye, et le raté à la sonnerie de Jordan Theodore pour les Russes.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

En pensant à Limoges Ce n'est que le premier pas pour les Monégasques, mais il était crucial, pour l'ASM, qui partira en Russie avec moins de pression, et l'obligation de remporter un match sur deux (retour vendredi, à 18 heures, appui éventuel dimanche) si elle veut devenir la première équipe du Championnat de France à remporter une C2 européenne depuis Limoges en 1988. lire aussi Monaco, croissance princière Les hommes de Zvezdan Mitrovic ont livré un valeureux combat, trouvant les ressources pour se relever au coeur du troisième quart (50-59, 26e), portés par Rob Gray (23 points), Dee Bost (16 points, 6 passes) et Mathias Lessort (17 points, 5 rebonds, 6 fautes provoquées). Ils avaient bien ciblé leur adversaire, verrouillant le MVP de l'Eurocoupe, la gâchette Jamar Smith (2 points à 1/5), mais restant sans réponse face à Theodore (15 points 8 passes), dont l'association avec l'inattendu intérieur Artem Klimenko (27 points sur toute la saison avant la finale, 22 mardi !) a fait des étincelles et faillit leur être fatale.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.