Basket - Euroligue - En attendant un diffuseur en France, l'Euroligue ne sera visible qu'en OTT

·3 min de lecture

Sans diffuseur en France alors que la saison reprend ce jeudi avec deux clubs de Betclic Élite en lice, l'Euroligue a décidé de rendre disponibles les matches de Monaco et l'Asvel sur son pass OTT en ligne moyennant un abonnement. Où voir l'Euroligue à la télé ? Le feuilleton dure depuis de longues semaines. Et au jour J, celui de la reprise de l'Euroligue, ce jeudi, alors que la France présentera, pour la première fois depuis six ans, deux représentants de son Championnat dans l'élite européenne, il n'a toujours pas trouvé son épilogue. lire aussi Le calendrier de l'Euroligue Marché prioritaire pour Euroleague Commercial Assets (ECA), l'instance qui gère la compétition reine au niveau continental, la France n'a toujours pas trouvé de diffuseur (RMC Sport était le dernier détenteur des droits). Une source proche des négociations nous l'a confirmé tard dans l'après-midi de mercredi. Aucun accord n'ayant été trouvé pour le moment, et même si les « discussions se poursuivent », l'Euroligue a fait un choix radical : diffuser l'intégralité des matches de la saison à venir en priorité via son offre OTT en ligne (over the top, outil de diffusion direct par Internet), moyennant finances - euroleague.tv, 80 euros la saison en souscription. lire aussi L'Asvel et Monaco à l'assaut des géants David Cozette et Ali Traoré sur Monaco Info pour les matches de l'ASM La Principauté monégasque, où les chaînes du groupe RMC Sport ne sont plus diffusées (elles l'étaient auparavant par Monaco Telecom), dans l'incertitude quant au sort des affiches de son équipe, a choisi de passer son propre accord avec l'Euroligue pour les retransmissions. Suivre l'ASM sera possible sur Monaco Info, chaîne officielle pilotée par la Direction de la Communication de la Principauté - mais non disponible sur le territoire français. Au micro, on retrouvera David Cozette, ainsi que l'ancien international Ali Traoré.

Pourquoi la situation semble-t-elle toujours inextricable en France ? La pierre d'achoppement est, comme souvent, le montant des droits, sur un marché saturé, affecté par le Covid et dont la marche est dictée, tel un jeu de dominos, par les droits du foot.
Ainsi, des acteurs ayant manifesté un intérêt auprès de l'Euroligue - Canal Plus, Eurosport, RMC Sport, selon nos informations -, aucun n'a accepté le prix plancher sous lequel l'Euroligue n'était pas prête à lâcher - celui acquitté jusque-là, soit autour de 3 millions d'euros pour le package incluant Euroligue (C1) et Eurocoupe (C2). Des frais de production en hausse significative (52 matches en comptant les 34 matches à domicile de l'Asvel et Monaco en Euroligue et les 18 matches de Boulogne-Levallois et Bourg en Eurocoupe) ont sans doute aussi refroidi les ardeurs. lire aussi Tout ce que vous devez savoir avant la nouvelle saison de l'Euroligue LNB et Euroligue en contact « Je croyais que l'on était censé vivre l'âge d'or du basket français, avec deux clubs en Euroligue et les deux médailles ramenées des Jeux Olympiques de Tokyo », s'agace un dirigeant du basket français, consterné par les problèmes d'exposition que rencontre la balle orange dans l'Hexagone malgré des voyants semblant au vert. Car l'Euroligue n'est pas seule à voguer dans cette galère. Elle y a pour voisine la Ligue nationale de basket, dont le Championnat, qui a rarement (jamais ?) été aussi relevé sur le papier, cherche toujours lui aussi, à la veille de la reprise, vendredi, un diffuseur. Autre signe de l'urgence de la situation : un temps ennemies, les deux instances travaillent désormais main dans la main - elles l'ont chacune confirmé - à des formules de développement communes de leurs solutions OTT. lire aussi Le palmarès de l'Euroligue

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles