Basket - Euroligue - Euroligue : le Panathinaïkos tombe face au CSKA Moscou, le Bayern et Valence confirment

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Les favoris moscovites du CSKA se sont imposés sur le parquet du Panathinaïkos (89-83) vendredi. Le Bayern Munich et Valence s'affirment comme les bonnes surprises du début de saison en Euroligue en disposant respectivement de l'Etoile Rouge (74-59) et de Milan (86-81). Le Bayern s'accroche au podium Après sa déroute sur le parquet du Real Madrid (82-100), le Bayern Munich n'a pas tardé à rebondir. Il a confirmé que son brillant début de saison (victoires à l'extérieur à Berlin, Tel-Aviv et Istanbul contre le Fenerbahçe) n'était pas un feu de paille en disposant de l'Etoile Rouge Belgrade, prochain adversaire de l'Asvel, mercredi 11 novembre à Villeurbanne, grâce à une performance défensive collective aboutie (74-59) et une fin de match canon après un âpre combat resté indécis 36 minutes (61-59). lire aussi Classement de l'Euroligue Mais les hommes de Sasa Obradovic, parmi lesquels l'actuel meilleur marqueur de l'Euroligue Jordan Loyd (20,3 points de moyenne avant la rencontre, 9 points et un misérable 2 sur 14 au tir vendredi) ont été muselés les quatre dernières minutes et ont cédé face au trio Wade Baldwin (15 points, 3 passes) - Jalen Reynolds (8 points, 11 rebonds) - Vladimir Lucic (12 points, 3 rebonds). Un succès qui permet au Bayern de rester solidement accroché au podium (5 victoires - 2 défaites), deuxième ex aequo avec le Zalgiris Kaunas.

Le Panathinaïkos impuissant à domicile contre le CSKA Moscou Après un début de saison compliqué, le CSKA Moscou retrouve des couleurs. Il a enchaîné une deuxième victoire d'affilée, sur le parquet du Panathinaïkos (89-83). Succès d'autant plus précieux qu'il a été glané malgré le match raté de son leader Mike James (10 points à 3 sur 10 au tir, 5 passes). Comme le Fenerbahçe après son succès sur le Khimki Moscou (83-71), il affiche pour la première fois seulement un bilan positif cette saison (4-3). lire aussi Calendrier/résultats de l'Euroligue Pour les Russes, Will Clyburn, MVP du Final Four 2019 remporté par le CSKA, a montré la voie avec 15 points et 7 rebonds, bien épaulé par Darrun Hilliard (14 points) et Daniel Hackett (13). Dans un match qu'il a dominé au rebond (38 à 34, 13 prises offensives), Moscou a fait le break dans le second quart-temps, remporté 27 à 18 (51-42 à la pause). Le Serbe Nemanja Nedovic a bien tenté de guider les Grecs vers un improbable come-back, mais ses 19 points (4 sur 5 à 3 points) n'ont pas suffi. Valence tombe Milan Vainqueur in extremis de l'Asvel (65-63) en ouverture de la saison d'Euroligue, Valence continue d'avancer ses pions et d'affirmer son ambition. Après une victoire sur le parquet du Real (93-77), après avoir infligé sa première défaite de la saison à Kaunas en Lituanie (94-82), les Espagnols se sont offert vendredi le scalp d'un candidat déclaré au Final Four, le Milan d'Ettore Messina (86-81).

Le trio lombard Zach Le Day (10 points, 6 rebonds) - Shavon Shields (17 points) - Kyle Hines (13 points, 7 rebonds), avait permis à Milan de construire une petite avance au retour des vestiaires (48-42, 21e). Mais les partenaires d'un Sergio Rodriguez en dedans et bien défendu (8 points, 0 sur 6 à 3 points, 4 passes, 5 balles perdues) ont ensuite pris la marée. Guidé par son arrière belge Sam Van Rossom (21 points, 4/7 à 3 points), le pistolero slovène Klemen Prepelic (14 points en 20 minutes) et son pivot Bojan Dubljevic (9 points 7 rebonds), Valence a repris le contrôle dans la troisième période remportée 24 à 17, avant de contrôler dans le money-time. Le Français Louis Labeyrie s'est contenté de 9 points (4 sur 10) et 1 rebond en 24 minutes. Avec un match en retard (4 victoires-2 défaites), les Valencians sont désormais au pied du podium. Insérer Code Bloc ici?>