Basket - Euroligue (F) - Nouvel exploit de Basket Landes en Euroligue contre Koursk, Montpellier vaincu par Ekaterinbourg

·2 min de lecture

Après s'être imposées sur le parquet de Fenerbahçe, les Landaises ont réussi un deuxième exploit de suite en faisant tomber Koursk (78-75), à domicile cette fois, en Euroligue. Montpellier s'est lui logiquement incliné pour la première de sa saison européenne, face à Ekaterinbourg (73-92). Sa défaite fleuve en ouverture de la compétition (56-96) à Schio, laissait présager d'une saison longue pénible sur la scène européenne. Le champion de France surprise, au mois de mai dernier, Basket Landes, a montré qu'il avait une autre idée en tête, et en avait toujours sous la semelle. Après s'être imposées sur le parquet de Fenerbahçe, triple finaliste de la compétition reine, la semaine passée (70-65), après être allées chercher un succès en terre montpelliéraine le week-end dernier en Championnat, les filles de Julie Barennes ont récidivé mercredi, face à une autre place forte européenne : le Dynamo Koursk (78-75). Eternelle Céline Dumerc De quoi s'installer en tête du groupe B avec notamment sa victime du soir. Ce succès de prestige a été amplement mérité par une équipe qui a dominé son sujet au rebond (45-31, 13 prises offensives), pris les devants et les Russes à la gorge (21-13 après un quart-temps), a su résister au retour des visiteuses (75-76 à 12 secondes du buzzer), et où cinq joueuses ont dépassé la barre des 10 points. lire aussi Les résultats et classement de L'Euroligue (F) Son phare lors d'une nouvelle soirée inoubliable ? L'éternelle Céline Dumerc (39 ans), mentor des meneuses Marie-Eve Paget (11 points, 2 passes) et Marine Fauthoux (14 et 1), qui a assuré de son côté 16 unités (6/12 au tir, 2/4 à 3 points), 5 rebonds et 4 passes décisives. L'ancienne meneuse des Bleues, passée manager générale de la sélection, qui a prolongé sa carrière pour une ultime saison, a inscrit 7 de ses 16 points dans le money-time. Montpellier coule dès le premier quart Après des débuts en fanfare, avec malgré un effectif diminué deux victoires -contre Prague et à Szekszard-, Montpellier n'avait, de son côté, pas les armes pour résister à l'assaut du triple tenant du titre européen, Ekaterinbourg, même si les Russes étaient privées de plusieurs joueuses qui ont disputé la finale WNBA. Les partenaires d'Olivia Epoupa (12 points, 5 passes) et Sydney Tamara-Nicole Wallace (16 points) ont pris la marée dès le premier quart-temps (11-34) et ne s'en sont jamais relevées (73-92 au final). Mamignan Touré, récemment appelée chez les Bleues par le nouveau sélectionneur Jean-Aimé Toupane, a assuré 18 points et 4 passes pour Montpellier. Côté russe, Alexandria Bentley (20 points, 8 passes), Emma Meesseman (12 points, 6 rebonds, 8 passes) et Maria Vadeeva (17 points, 8 rebonds) ont mené le ballet. Les Gazelles encaissent leur première défaite de la compétition, tandis qu'Ekaterinbourg reste invaincu (3-0).

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles