Basket - Euroligue (H) - Le cauchemar continue en Euroligue pour l'Efes Istanbul face à Saint-Pétersbourg, Berlin vainqueur à Kaunas

·2 min de lecture

Le champion d'Europe en titre, Efes Istanbul, n'y arrive toujours pas, surclassé par le Zenith Saint-Petersbourg (79-90), vendredi soir en Euroligue. Berlin, vainqueur à Kaunas (79-71), enfonce le Zalgiris, toujours fanny après huit journées. Efes Istanbul est toujours dans le dur. Après sa victoire rassurante la semaine passée contre Kaunas (94-60), le champion d'Europe en titre, pourtant à domicile, a rechuté de manière spectaculaire face au Zenit Saint-Petersbourg (79-90). Le score final dit mal la domination des visiteurs russes, qui ont compté jusqu'à vingt-six longueurs d'avance (66-40, 25e) sur un tir à 3 points de Mateusz Ponitka. Le dernier vainqueur de l'Euroligue, seulement victorieux de deux de ses huit premiers matches s'est montré apathique en défense, tant à l'intérieur (15 points, 5 rebonds pour l'ailier-fort lituanien Mindaugas Kuzminskas, 10 points 5 rebonds pour Jordan Mickey) qu'à l'extérieur (14/31 à 3 points pour les Russes, dont le joli 4/6 de Conner Frankamp), et incapable de dérouler le jeu fluide qui lui avait permis d'être la machine offensive la plus puissante d'Europe la saison écoulée (84,2 points par match) et sa troisième meilleure défense.

Le duo de stars à l'arrière Vassilije Micic - Shane Larkin était aux abonnés absents quand l'écart se faisait (2 points à 0/4 cumulé à la pause). Seul Tibor Pleiss (13 points) se montrait un peu, tandis que les Français Adrien Moerman (10 points, 5 rebonds) et Rodrigue Beaubois (11 points, 3 rebonds) sonnaient la révolte, en vain, au retour des vestiaires. Avec un bilan de 2 victoires pour 6 défaites, l'Efes pointe à l'avant-dernière place de l'Euroligue, à égalité avec le Panathinaïkos. Il se déplacera la semaine prochaine, sous grosse pression, à Berlin (3-5). lire aussi Les résultats de la 8e journée Le Zalgiris Kaunas toujours dans le dur Des Allemands qui se sont imposés vendredi (79-71) sur le parquet de la seule équipe se trouvant dans une situation plus alarmante que l'Efes et le Pana : la lanterne rouge du Zalgiris Kaunas, toujours privée de Joffrey Lauvergne (blessé à l'épaule). Les Lituaniens, avec une huitième défaite en autant de rencontres malgré les 17 points de Tyler Cavanaugh, qui ont déjà viré leur coach et apporté des retouches à leur effectif, cherchent toujours leur identité cette saison. Côté berlinois, Marcus Eriksson (16 points, 4 rebonds), Oscar Da Silva (15 points) et Luke Sikma (10 points, 6 rebonds, 4 passes, 3 interceptions) ont dominé les débats.

lire aussi Le classement de l'Euroligue

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles