Basket - Euroligue (H) - Deuxième victoire en deux matches d'Euroligue pour l'Asvel

·3 min de lecture

Face à une équipe de Berlin trop maladroite, l'Asvel s'est offert un précieux succès en Allemagne (71-67) ce vendredi. Les Villeurbannais enchaînent une deuxième victoire en deux matches d'Euroligue. Il est donc possible de perdre 14 ballons en 20 minutes (21 au total), céder 19 rebonds offensifs à son adversaire, et de tout de même s'en sortir avec la victoire. Le court succès de l'Asvel obtenu à Berlin vendredi soir (71-67), pour son deuxième match d'Euroligue de la saison, tient autant de l'improbable que de l'incapacité du club allemand à profiter des innombrables offrandes du champion de France en titre.

Incapable de tenir le ballon correctement, coupables de 10 balles perdues en 10 minutes de jeu, les hommes de T.J. Parker n'ont dû leur salut continu dans ce match qu'à une statistique : l'horrible maladresse à trois points des Berlinois, qui ont finalement échoué à 6 sur 33 dans l'exercice, soit un piteux 18,2 %. « Nous n'avons pas été punis », prévenait l'entraîneur villeurbannais à la mi-temps, craignant que son adversaire ne se réveille et finisse par renverser ce match que ses hommes menaient d'une possession (34-31, 20e). Antetokounmpo et Jones tiennent le cap Le formidable match de Kostas Antetokounmpo (9 points à 3 sur 3, 4 rebonds, 17 d'évaluation), frère de Giannis (Milwaukee Bucks), impressionnant d'activité en défense et près des cercles, a permis à l'Asvel de tenir le coup et même de graviter autour des dix points d'avance face à des locaux toujours en manque d'inspiration.

Dans l'ultime période, c'est l'arrière Chris Jones (24 points), héros des siens lors de la première journée de Championnat de France grâce à un panier au buzzer, qui endossait à nouveau le costume du sauveur : pendant que l'ALBA multipliait les rebonds offensifs et les tirs, lui enfilait les paniers. Ses dix points marqués consécutivement ont ainsi maintenu Berlin à distance sur la première moitié du dernier quart. lire aussi Monaco enchaîne une deuxième victoire en Euroligue Sa vista et ses nerfs d'acier sur la ligne de réparation, alors qu'Élie Okobo (13 points, 7 rebonds mais 6 balles perdues) était sorti pour cinq fautes, ont ensuite validé ce deuxième succès consécutif en Euroligue, petite vengeance du match disputé la saison dernière au même endroit, que les Lyonnais avaient laissé leur échapper (75-76). Ce succès est également important pour la confiance avant d'aborder, la semaine prochaine, deux rencontres à domicile. La première face au champion en titre, l'Anadolu Istanbul (mardi), bête blessée puisque battu sur ses deux premières sorties, et le Maccabi Tel Aviv jeudi. lire aussi Calendrier/résultats de la 2e journée d'Euroligue (H)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles