Basket - Euroligue (H) - Efes Istanbul renverse Fenerbahçe dans le choc d'Euroligue

·2 min de lecture

Après avoir compté 12 points de retard, Efes Istanbul a remporté le derby sur le parquet de Fenerbahçe jeudi (89-84). Efes Istanbul a arraché le derby de la métropole turque, jeudi soir, sur le parquet de Fenerbahçe lors de la 12e journée d'Euroligue (89-84). Le champion d'Europe en titre, qui avait connu un début de saison très pénible, confirme son redressement avec une quatrième victoire de rang qui le ramène à la dixième place entre les deux équipes françaises, l'Asvel (9e) et Monaco (11e). À l'inverse, son rival local poursuit sa chute, battu pour la quatrième fois d'affilée et désormais 16e. Le « Fener » et Nando De Colo (14 pts, 5 rbds, 5 p.d. mais seulement 1/5 à 3 pts) pensaient pourtant tenir le bon bout avec 12 points d'avance en début de quatrième quart. Mais Shane Larkin, sorti du banc, a fait un malheur en inscrivant 11 de ses 25 points (4/8 derrière l'arc) dans les dix dernières minutes, agrémentés de 3 passes décisives et 2 interceptions. Rodrigue Beaubois et Adrien Moerman étaient tous deux dans le cinq de départ d'Efes. Le Guadeloupéen a enregistré 7 points, 5 rebonds et 5 passes pour une évaluation de 17 et son compère a signé 6 points et 4 rebonds mais 3 balles perdues. La balade des Bleus du Real Le Real Madrid et sa colonie bleue se sont promenés à Vitoria (88-60). Fabien Causeur (13 pts), Thomas Heurtel (12 pts, 9 p.d.), Vincent Poirier (8 pts, 6 rbds) et Guerschon Yabusele (7 pts, 6 rbds, 3 p.d.) ont cumulé 45 % des points du club espagnol, solide leader de la saison régulière. Le CSKA Moscou a lui aussi retourné une situation mal engagée contre le Bayern Munich de Darrun Hilliard (28 pts), s'imposant d'un souffle grâce à deux paniers de Will Clyburn (17 pts au total) dans les trente dernières secondes (77-74). La formation russe remonte à la 6e place. Dans les deux derniers matches de la soirée, le Zénith Saint-Pétersbourg et le Maccabi Tel-Aviv (sans Mathias Lessort, laissé sur le banc par son coach), qui étaient 3e et 5e du classement, ont tous deux fait une mauvaise affaire en chutant chez des mal-classés, le Panathinaïkos (64-70) et l'Alba Berlin (86-91). Le pivot du « Pana » Georgios Papagiannis (2,20 m) a livré un match de géant, auteur de 18 points à 8/9 au tir et 13 rebonds pour une évaluation de 31. Monaco et l'Asvel s'affronteront vendredi (20 h) en Principauté. lire aussi Saison régulière : le classement

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles