Basket - Euroligue (H) - Euroligue : les affiches des quarts de finale, avec cinq joueurs français

L'Equipe.fr
Une troisième victoire contre les Basques de Vitoria mardi a permis au CSKA Moscou de valider sa place pour la Final Four de l'Euroligue (90-88).

La saison régulière d'Euroligue, dominée par le Real Madrid et le CSKA Moscou, est désormais terminée : place aux quarts de finale, qui se jouent au meilleur des cinq matches, et où les Français pourraient jouer des rôles-clés.Real Madrid (1) - Darussafaka Istanbul (8)Leader de la saison régulière, le Real Madrid, porté par un collectif d'une profondeur rare et d'une efficacité impressionnante en attaque, fait figure de grandissime favori. Au sommet de son art, Sergio Llull (16,1 points et 5,9 passes de moyenne) mène un effectif où dix joueurs ont déjà participé à un Final Four d'Euroligue. Face à un tel ogre, Darussafaka, qui va jouer les premiers play-offs de son histoire, ne pèse pas lourd. Mais le club d'Istanbul a de la ressource, comme en témoigne sa qualification arrachée lors de l'ultime journée, ou la montée en puissance de ses leaders que sont Brad Wanamaker, Scottie Wilbekin et Ante Zizic, le prodige croate drafté par les Celtics l'été dernier.CSKA Moscou (2) - Vitoria (7)Champion d'Europe en titre, le CSKA Moscou a tenu son rang cette saison : meilleure attaque d'Europe (points, passes), l'armada russe continue de tout écraser dans le sillage de son duo Nando De Colo - Milos Teodosic. Et de son coach, Dimitri Itoudis, qui a participé à 13 Final Four en 14 saisons... Vitoria, malgré son bel effectif d'anciens joueurs NBA (Shane Larkin, Andrea Bargnani, Chase Budinger, Rodrigue Beaubois) aura fort à faire. Mais le club espagnol, qui a gagné cinq de ses sept derniers matches, est sur une belle dynamique.Olympiakos (3) - Anadolu Efes (6)L'une des meilleures défenses du continent, l'Olympiakos, finaliste il y a deux ans, se présente comme un redoutable outsider cette saison. Le club du Pirée peut toujours compter sur la légende Vassilis Spanoulis, soutenu par deux de ses meilleurs compatriotes, Kostas Papanikolaou et Georgios Printezis. Mais le défi sera de taille contre l'Anadolu Efes de Thomas Heurtel, la meilleure équipe du tournoi à trois points, qui possède de très nombreuses options offensives (Tyler Honeycutt, Derrick Brown, Jayson Granger) et qui a terminé sa saison sur huit victoires en dix matches...Panathinaïkos (4) - Fenerbahçe (5)Pour la première fois depuis 2012, le Panathinaïkos bénéficiera de l'avantage du terrain lors des play-offs. Le club grec, qui possède un effectif très solide (Calathes, Singleton, James, Bourousis), a bénéficié en fin de saison du retour de James Gist. Dans l'incroyable ambiance d'Athènes, il part favori face au Fenerbahçe, plombé en fin d'exercice par quelques blessures. L'une des trois équipes d'Istanbul encore en course se reposera sur le meilleur rebondeur et contreur du continent, Ekpe Udoh, et sur son scoreur Bogdan Bogdanovic, en attendant le retour de Luigi Datome, touché à l'épaule.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages