Basket - Euroligue (H) - Euroligue (H) : Efes Istanbul et Micic, c'est costaud

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Efes Istanbul s'est imposé sur le parquet du Panathinaïkos (77-80) vendredi dans le cadre de la 8e journée d'Euroligue grâce à un carton de son arrière serbe Vasilije Micic. Le Real Madrid et le Bayern Munich se sont également imposés. PANATHINAIKOS - EFES ISTANBUL 77-80 Sans son arme fatale Shane Larkin, et sans Rodrigue Beaubois, blessé en tout début de match et qui n'aura joué qu'une minute, Efes a engrangé une quatrième victoire, arrachée in extremis, sur le parquet du Panathinaïkos (80-77). Les hommes d'Ergin Ataman ont pu compter sur un monstrueux Vsilije Micic (33 pts dont 5/7 à 3 pts) qui a porté presque à lui seul leur jeu offensif. Mais ils ont aussi fait preuve d'une belle rigueur collective (16 passes et 6 balles perdues) pour résister au retour du Panathinaïkos dans les dernières minutes. À noter qu'Adrien Moerman, l'intérieur français d'Efes, a joué dix-neuf minutes (7 pts, 3 rbds, 1 passe). lire aussi Calendrier et résultats de l'Euroligue (H) E.R. BELGRADE - REAL MADRID 67 - 73 Les garçons de Sasa Obradovic n'ont pas pu enchaîner une deuxième victoire, après leur large succès sur le parquet de l'ASVEL, (68-89) mercredi soir. Si le duo d'arrières magiques des Serbes, Jordan Loyd et Corey Walden, a encore été efficace (38 points à eux deux), cela n'aura pas suffi pour venir à bout d'un Real solide. Avec une adresse primée qui n'était plus au rendez-vous (24 %), Belgrade a manqué d'arguments. Porté par un collectif équilibré, et un jeu de partage bien léché (17 passes pour 8 balles perdues), le Real a fait la différence dans un troisième quart maîtrisé (11-23). Anthony Randolph (13 pts, 6 rbds) et Trey Tompkins (14 pts, 6 rbds et 4/9 à 3 pts) ont été le bras armé des Madrilènes.

lire aussi Classement de l'Euroligue (H) BAYERN MUNICH- VALENCE 90-79 Pour gagner un match avec autant de balles perdues que de passes (17 passes-17 BP), il faut bien trouver autre chose. Face à un adversaire espagnol pas très rigoureux lui non plus (18 BP), le Bayern a tout de même signé une sixième victoire en Euroligue, sur la foi d'une adresse à trois points démoniaque (53 %), portée par le duo Vladimir Lucic (3/5) et Paul Zipser (4/6), ainsi qu'en contrôlant le rebond, et en se gavant de deuxièmes chances (13 rebonds offensifs) accordées par une défense valenciane faillible. Chez les Espagnols, l'intérieur français Louis Labeyrie a vu du jeu (23 mn pour 8 pts, 3 rebonds, 1 passe), mais pas la victoire.