Basket - Euroligue (H) - Euroligue : vainqueur à Kaunas, Barcelone prend la première place de la saison régulière

L'Equipe.fr
L’Equipe

Vainqueur en Lituanie (93-86) vendredi, Barcelone prend la tête de l'Euroligue. Dans les autres matches de la soirée, Fenerbahçe a battu le Bayern Munich (90-82). Le Panathinaïkos a enfoncé Valence (91-80). Premières équipes à entrer en scène lors de cette soirée de clôture du septième tour de l'Euroligue, le Fenerbahçe Istanbul et le Bayern Munich s'affrontaient dans l'espoir de rester en course pour les play-offs. Les hommes de Zelimir Obradovic sont sortis vainqueurs à domicile (90-82). Non sans mal, malgré un début de match maîtrisé (18-15 à la fin du premier quart-temps). Euroligue : l'exploit de l'ASVEL, vainqueur du CSKA Moscou, champion d'Europe en titre Les 19 points de Greg Monroe (26 d'évaluation) ont permis au Bayern de garder le contact et de mener au début du dernier quart-temps (61-62). Avant que Nikola Kalinic (10 points et 5 passes décisives) et Melih Mahmutoglu (14 points, dont 4/5 à trois points) ne parachèvent l'oeuvre de Derrick Williams (19 points). Bonne soirée également pour Nando De Colo, avec 12 points (3/3 à trois points) et 24 d'évaluation. En déplacement à Kaunas, Barcelone en a profité pour profiter pour prendre la tête de l'Euroligue. Le Barça n'a éprouvé aucune difficulté en Lituanie, grâce à ses deux machines à scorer : Cory Higgins (27 points, 5/5 à trois points, 33 d'évaluation) et Nikola Mirotic (24 points) ont assuré près de 55 % des points espagnols. Ils ont ainsi permis au Barça de mener de sept longueurs à la mi-temps (47-40), comme à la fin du match (86-93). Dans la troisième rencontre de la soirée, malgré un sursaut au troisième quart-temps, remporté 29-23, Valence n'a jamais été en mesure d'inquiéter le Panathinaïkos. Les Grecs, à domicile, menaient de dix points à la mi-temps (45-35), pour finir à +9 (91-80). Efficace sur tous les fronts (53.3 % à deux points, 52.6 % à trois points, 81.3 % aux lancers francs, 26 rebonds défensifs, 102 d'évaluation collective), le Panathinaïkos a pu faire basculer son compteur (4 victoires, 3 défaites) et passer le Real Madrid au classement. Le meilleur scoreur se trouve du côté de Valence (Jordan Lloyd, 27 points), tandis que son coéquipier français Louis Labeyrie achevait la rencontre avec huit points inscrits et quatre rebonds. Le classement de l'Euroligue

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi