Basket - Euroligue (H) - L'Asvel a frôlé l'exploit à Belgrade en Euroligue

·3 min de lecture
Basket - Euroligue (H) - L'Asvel a frôlé l'exploit à Belgrade en Euroligue

Bien que privée de quatre joueurs majeurs, l'Asvel a bien failli créer la sensation à Belgrade (73-67), jeudi lors de la 9e journée d'Euroligue. « Pendant quelques minutes, on a perdu le contrôle du match à cause de quelques erreurs. Mais le plus important c'est de gagner, on l'a fait. » Dejan Radonjic a dit ça les mâchoires serrées. Le coach de Belgrade sait bien que son équipe s'est fait peur en fin de match, contre l'Asvel, alors qu'elle avait le match en mains pourtant, au coeur du dernier quart-temps (67-50). Mais un laisser-aller serbe et un club villeurbannais bien décidé à se battre jusqu'au bout ont provoqué un money time de folie tant les hommes de TJ Parker ont bataillé. « Bon boulot des deux équipes » s'est contenté de dire TJ Parker. À sa tête, on saisit que le coach de l'Asvel aurait bien aimé que la rage des siens soit mieux récompensée. lire aussi Le classement de l'Euroligue Au final, les Français s'inclinent (73-67) dans ce neuvième match d'Euroligue (6-3), mais il n'y a rien de honteux d'autant qu'en plus des trois absences révélées avant la rencontre (Antoine Diot, Victor Wembanyama, David Lighty) s'est ajoutée celle de James Gist, juste avant d'entamer ce duel dans la toujours bouillante salle du Pionir et ses 8000 spectateurs en fusion. Ainsi portés, les coéquipiers de Nikola Kalinic (22 points, désigné homme du match) ont débordé l'Asvel dès le premier quart-temps, profitant d'un logique manque de fluidité côté français : 18-9 après dix minutes et un Chris Jones sauvant les meubles pour les champions de France, auteur de 7 des 9 points des siens.
Un duo Okobo-Kahudi incisif Dans le quart-temps suivant, William Howard, Youssoupha Fall et Dylan Osetkowski s'y mettaient aussi pour permettre à l'Asvel de revenir dans le match à la pause (33-32) alors que Belgrade se montrait moins en réussite aux tirs ; Chris Jones apportant encore son écot (14 points sur les 32 des siens). Au retour des vestiaires, c'est Élie Okobo (16 points au final, meilleur scoreur de l'Asvel) qui prenait le relais même si le duo Kalinic-Dobric s'entendait pour tenir son hôte à une certaine distance (50-45). lire aussi Le calendrier d'Euroligue Mais l'entame du quatrième et ultime quart temps a bien failli être fatale aux Villeurbannais, qui ont essuyé un 5-0 en trois minutes, Nikola Ivanovic (14 points au total) s'en donnant à coeur joie pour creuser un écart décisif, a priori (67-50), à trois minutes du gong. À trop vouloir jouer facile, Belgrade a ainsi vu revenir l'Asvel dans le rétro, portée par un duo Okobo-Kahudi incisif. L'ancien joueur des Suns claquant le trois points de l'espoir à 14'8 de la sirène (70-67). Mais deux fautes françaises coup sur coup, sanctionnées par des lancers francs de Kalinic et Dobric donnaient la victoire à Belgrade, sa quatrième de la saison en Euroligue. Dommage car bien que diminué, le club rhodanien a crânement joué sa chance. Prochain match d'Euroligue pour les hommes de TJ Parker, mardi 16 novembre à domicile contre le Real de Madrid, opposé à Kaunas ce vendredi. lire aussi L'Asvel sur la chaîne l'Équipe

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles