Basket - Euroligue (H) - L'Efes Istanbul élimine le Real Madrid et se qualifie pour le Final Four d'Euroligue

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Au terme d'un incroyable match 5, l'Efes Istanbul a éliminé le Real Madrid en quart de finale de l'Euroligue (88-83) ce mardi. L'Efes Istanbul et le Real Madrid ont donné à voir un des plus beaux matches de la saison d'Euroligue mardi soir. Le décor, un match 5 décisif en quart de finale alors que les Madrilènes étaient revenus à hauteur (2-2) après avoir concédé deux défaites en Turquie, s'est avéré plus que propice aux émotions fortes, ce qui a ainsi permis à la formation stambouliote de savourer son succès, et donc sa qualification pour le Final Four (88-83). Aucune équipe dans l'histoire de l'Euroligue n'a réussi à remporter une série après avoir été menée 2-0. Tout s'est joué dans la dernière minute, alors que les deux équipes étaient à égalité (80-80), après avoir passé l'essentiel de la rencontre à se rendre coup pour coup, notamment à trois points (14 tirs primés inscrits pour chaque formation). Un tir miraculeux en fin de possession de Krunoslav Simon (17 points) et deux lancers francs de Chris Singleton (26 points, 38 d'évaluation) - véritable héros de la soirée - ont fait basculer la rencontre pendant que Sergio Llull enchaînait trois échecs de loin, trois tirs rendus compliqués par une défense locale exemplaire.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Un résultat crève-coeur pour les Madrilènes, qui avaient disputé les trois derniers Final Four, porté par Nicolas Laprovittola (17 points) et le retour de Walter Tavares dans la raquette. L'Efes peut quant à lui encore vise le titre, deux ans après sa défaite en finale face au CSKA Moscou (83-91). Des Français invisibles ou presque Côté Real, Fabien Causeur n'a pas été sollicité pendant la partie. Le bilan est à peine meilleur pour le duo de Frenchies d'Istanbul formé par Rodrigue Beaubois et Adrien Moerman. Le premier (5 points, 3 rebonds, 4 fautes) a peu pesé sur le match tandis que l'intérieur n'a joué que deux minutes pour une balle perdue.