Basket - Euroligue (H) - L'Efes Istanbul ne fait qu'une bouchée du Khimki à Moscou en Euroligue

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Pas de suspense en Russie, où les finalistes de l'Euroligue de l'Efes ont rebondi avec la manière (105-77), ce jeudi, après leur déconvenue à Munich, mardi. L'Efes n'a pas tardé à réagir. Après sa défaite surprise à Munich mardi (71-74), la première en quatre matches d'Euroligue, l'équipe d'Istanbul a mangé tout cru le Khimki dans son antre, à Moscou (105-77). Le finaliste de l'édition 2019 de l'Euroligue a enregistré deux gros matches de ses arrières, Krunoslav Simon et Shane Larkin, tous deux sur courant alternatif face au Bayern. Le premier, après une sortie à 7 points, a enregistré 24 points (8 sur 12 au tir, 5 passes en 27 minutes). Le second retrouve peu à peu son rythme et ses standards (20 points, 7 passes). lire aussi Le Real impérial, Belgrade se rebiffe en Euroligue Dans une partie débridée pendant une mi-temps (58-51 pour les Turcs), Efes, qui a connu une magnifique soirée en termes d'adresse (64 % au total, soit 37 tirs convertis sur 58, dont 14 sur 27 à 3 points, plus 25 passes pour seulement 10 balles perdues) a mis un coup d'accélérateur et fait la différence lors du troisième quart-temps (28-12). Tout le monde était de la fête, à l'image de Tibor Pleiss (18 points) ou d'un Adrien Moerman en verve (14 points, 7 rebonds en 24 minutes). Rodrigue Beaubois, blessé, n'a pas participé à la rencontre. Côté Khimi, Janis Timma et Jordan Mickey ont assuré 13 points chacun. lire aussi Le classement de l'Euroligue Son succès permet au club stambouliote (5 victoires-4 défaites) de s'accrocher au peloton des équipes qualifiables en play-offs, tandis que le Khimki (2 succès-7 défaites) glisse à l'avant-dernière place, avec seulement une victoire de plus que l'Asvel, lanterne rouge.