Basket - Euroligue (H) - Monaco chute sur le parquet de l'Olympiakos en Euroligue

·3 min de lecture

Après deux victoires de suite en Euroligue, l'AS Monaco a chuté sur le parquet de l'Olympiakos (65-86) et de ses deux Français, Moustapha Fall et surtout Livio Jean-Charles, étincelant (18 points) vendredi soir. Après deux victoires à domicile probantes contre l'Etoile Rouge de Belgrade (70-62) puis le CSKA Moscou (97-80) en étant revenu de l'enfer (-22) contre les Russes, Monaco a rechuté, vendredi soir sur le parquet d'Olympiakos (65-86), lors de la huitième journée d'Euroligue, impuissant face à la solidité défensive de Grecs qui restent invaincus à domicile cette saison sur la scène européenne (6-0). lire aussi Les résultats de la 8e journée de l'Euroligue Un premier quart en trompe-l'oeil Les hommes de Zvezdan Mitrovic avaient pourtant démarré sur les chapeaux de roues, parvenant à imprimer intensité et surtout le rythme qui leur sied le mieux : du jeu uptempo avec beaucoup de courses et d'agressivité. Alpha Diallo (12 points), Danilo Andjusic (11) et surtout Mike James, sur une séquence folle - un shoot à 3 points quasi du milieu de terrain, une faute provoquée sur un autre shoot longue distance puis une passe décisive pour un alley-oop de Donta Hall (11 points) - permettaient à la Roca Team de s'envoler après 10 minutes (27-17). Un premier quart en trompe-l'oeil, puisque l'entrée du patron Kostas Sloukas, auteur du shoot à 3 points au buzzer pour renverser Fenerbahçe la semaine dernière, et un bon recadrage laissaient entrevoir instantanément un changement de dynamique. Après avoir compté douze longueurs d'avance (29-17, 11e), les Monégasques sombraient petit à petit, mais inexorablement - 25 points cumulés dans les deuxième et troisième quarts -, s'en remettant à des initiatives trop individuelles pour tenir le rythme que retrouvaient peu à peu les locaux.

Le show Livio Jean-Charles Ceux-ci étaient menés de main de maître par Sloukas (8 points, 6 passes) et portés offensivement par l'arrière américain Tyler Dorsey (18 points, 7 rebonds, 4 passes, 6 fautes provoquées), ainsi qu'un tandem français très utilisé et très efficace (40 minutes pour les deux Français d'Olympiakos contre 10 à Ouattara et Boutsiele, les deux seuls sur la feuille côté Principauté). Le pivot médaillé d'argent olympique et ex-Monégasque Moustapha Fall s'est contenté de 5 points, 3 rebonds mais a pesé dans la dissuasion, notamment dans le troisième quart où la partie a basculé de 23-34 (15e), à 51-43, (27e). lire aussi Le classement Son compère, double champion de France avec Villeurbanne, Livio Jean-Charles, a lui été efficace lors du second quart, avant de devenir irrésistible dans le money-time, enchaînant dunks et agressions du cercle : 14 de ses 18 points, plus 5 rebonds, 2 passes, 2 interceptions et 4 fautes provoquées. Avec un bilan équilibré à 4 victoires et 4 défaites, la Roca Team (dont le leader Mike James, dans un très mauvais jour au final, a fini à 7 points et 2/11 au tir, ses plus mauvais totaux de la saison), s'accroche au top 8, 8e ex aequo avec le CSKA Moscou, mais n'aura pas droit à l'erreur la semaine prochaine à Gaston-Médecin face au Bayern Munich.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles