Basket - Euroligue (H) - Monaco s'incline de peu contre le Real Madrid, première défaite de la saison en Euroligue

·3 min de lecture

Monaco a concédé mercredi sa première défaite de la saison en Euroligue, battu par le Real Madrid (94-86). Menés de 25 points, les Monégasques sont revenus à égalité en fin de match mais ont failli dans les dernières secondes. « On veut voir de quoi on est capable face à une équipe de haut niveau », disait Zvezdan Mitrovic avant la rencontre. Les Monégasques se sont inclinés mercredi soir contre le Real (94-86) et son armada de Français (Vincent Poirier, Thomas Heurtel, Guerschon Yabusele et Fabien Causeur). Et le coach serbe a pu vite se rendre compte de ce qu'il avait manqué à ses joueurs : une entame de match réussie. Car les Monégasques pouvaient difficilement faire pire entrée en matière. Incapables de mettre leur attaque en place, ils ont inscrit leur premier panier au bout de 5 longues minutes de jeu, grâce à Danilo Andjusic. En panne offensivement, la Roca Team ne s'est pas non plus rattrapée en défense. À l'image d'Adam Hanga, les Madrilènes ont pu se balader dans la raquette et même oser des passes d'une aile à l'autre. Bref un premier quart-temps cauchemardesque (30-12), conclu en plus par faute technique de Léo Westermann. Les Monégasques ont compté jusqu'à 25 points de retard dans le deuxième quart-temps (44-19). Face à un Vincent Poirier en pleine forme, ils semblaient complètement perdus. Et sur son banc, Zvezdan Mitrovic plongeait sa tête dans ses mains. Mais la Roca Team a fini par se révolter. L'ASVEL a remonté 19 points la veille contre l'Efes Istanbul, alors pourquoi pas eux ? Les Monégasques sont revenus à 12 points du Real à la pause. Comme pour sonner la révolte, Donta Hall concluait le deuxième quart-temps d'un superbe dunk, sur la tête de Vincent Poirier (51-39). Des shoots de folie de Mike James Libérés, les Monégasques sont entrés dans le troisième quart-temps avec d'autres intentions. Même s'ils ont été plombés par deux trois points consécutifs de Fabien Causeur, les joueurs de Zvezdan Mitrovic ont relevé la tête. Et Mike James a rajouté son grain de folie. Le meneur américain a tenté un shoot incroyable, au niveau de la ligne médiane. Un choix étonnant puisqu'il restait 18 secondes de possession pour Monaco, mais un pari réussi qui a permis d'enflammer un peu plus les Monégasques.


Mike James s'illustrera encore quelques minutes plus tard, à la toute fin du troisième quart-temps, avec un panier à trois points en coin sur la sirène pour ramener son équipe à 72-65. Au total, l'ancien joueur du CSKA Moscou a inscrit 24 points et termine meilleur marqueur de son équipe. À égalité à une minute de la fin Après s'être montrés fébriles en début de rencontre, les Monégasques ont montré en fin de match qu'ils avaient du coeur et qu'ils ne lâcheraient rien. Ils l'ont prouvé en revenant à égalité, 81-81, après un panier de Will Thomas. Mais ils ont craqué dans la dernière minute du match et s'inclinent finalement de huit points. Les Monégasques concèdent leur première défaite de la saison en Euroligue et perdent leur invincibilité dans la compétition. Vendredi, ils recevront Barcelone (19 heures). lire aussi Tous les résultats de la 3e journée d'Euroligue

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles