Basket - Euroligue (H) - Zvezdan Mitrovic, entraîneur de Monaco : « On a commencé de manière catastrophique »

·3 min de lecture

Zvezdan Mitrovic, le coach de Monaco, battu de peu (94-86) par le Real Madrid lors de la 3e journée de l'Euroligue, a regretté l'entame cauchemardesque de ses hommes, qui ont concédé le premier quart-temps 30-12. Zvezdan Mitrovic (entraîneur de Monaco, défait (94-86) par le Real Madrid mercredi pour la 3e journée d'Euroligue) : « J'ai envie de retenir le plaisir que l'on a eu à jouer contre une grande équipe. Mais comme vous l'avez vu, on a commencé de manière catastrophique. On jouait avec du stress. Ensuite, on a commencé à se réveiller et à la fin le match se joue sur un tir, une possession. À 19-44 (15e minute), je tentais tout ce que je pouvais pour trouver le bon cinq majeur. Je changeais les joueurs quatre par quatre. À la mi-temps, on a parlé sérieusement dans le vestiaire, on a dit qu'on pouvait en prendre vingt, trente, mais pas en jouant comme ça, en marchant. Finalement, on s'est enfin mis à jouer. Mike James a été à l'image de l'équipe, il a commencé très mal, puis s'est réveillé. On sait à quel point il est brillant en attaque, il a été incroyable, a mis des tirs inimaginables, mais il a été tout aussi impressionnant en défense (4 interceptions) et à la passe (10 assists). C'est un joueur spécial, on le sait, l'un des meilleurs, et il l'a montré ce soir. On espère que sa jambe va bien (James s'est blessé en fin de rencontre). » lire aussi Les résultats de la 3e journée d'Euroligue Pablo Laso (entraîneur Real Madrid) : « On a réussi notre premier quart-temps très clairement (30-12). Mais créer une telle différence crée une dynamique étrange, où tu penses que le match est déjà terminé. Et peu à peu, insensiblement, Monaco s'est mis à mieux jouer, on les a laissés entrer à nouveau dans le match, se rapprocher. Puis Mike James s'est mis à effectuer des tirs incroyables, certains très bien défendus par nos joueurs. Je trouve qu'on a montré une belle attitude et un grand sérieux en fin de rencontre, tant au niveau défensif qu'offensif. On a été patients, on a trouvé les bons intervalles et les bonnes passes. Nous sommes heureux de la victoire, mais on doit vite passer au prochain match. » lire aussi Le classement Léo Westermann (Monaco) : « Il faut qu'on joue un meilleur basket. Surtout qu'on rentre dans le match de manière complètement différente. Que ce soit en attaque ou en défense, Madrid a fait, au début, ce qu'il voulait. On ne peut pas se permettre ce genre de choses. Après, bien sûr, dès qu'on a été plus agressifs en défense, on a pu courir et faire de bonnes choses. À 19-44, on réagit, mais c'est déjà tard. On n'a pas encore les automatismes d'une équipe qui joue depuis longtemps ensemble. C'est quelque chose qui va nous coller à la peau. On doit continuer à chercher des paniers faciles, surtout avec les athlètes qu'on a. Ça nous a permis de revenir dans le match. Mais on doit jouer bien mieux des deux côtés du terrain pour pouvoir espérer quelque chose dans cette épreuve. Le Real a fini avec quatre joueurs français sur le terrain. Ça fait plaisir de se dire qu'un grand club comme ça fait confiance à notre vivier. Mais c'est aussi normal vu le niveau des joueurs dont on parle (il sourit). »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles