Basket - FIBA - Nanterre - Pascal Donnadieu, le coach de Nanterre défait 76-77 par Bonn en demi-finale : «On ne s'en sort pas si mal»

L'Equipe.fr
Battu d'un point sur son parquet face à Bonn (76-77), Nanterre a encore une carte à jouer au match retour pour se hisser en finale de la Fiba Europe Cup. Mais il faudra jouer «beaucoup mieux».

Battu d'un point sur son parquet face à Bonn (76-77), Nanterre a encore une carte à jouer au match retour pour se hisser en finale de la Fiba Europe Cup. Mais il faudra jouer «beaucoup mieux».Pascal Donnadieu, coach de Nanterre, battu 76-77 : «On ne s’en sort pas si mal que ça. On aurait pu être sanctionné plus lourdement, ils nous ont dominé notamment sur l’axe 1-5.Quant à Zana, s’il n’a pas joué plus que ça, c’est qu’en plus de son problème au genou, il ne se comporte pas comme un joueur pro. A trois jours d’une demi-finale européenne, ce week-end, il n’a pas eu un comportement professionnel. Il ne respecte pas son équipe, ses coéquipiers. Et il était avec un autre joueur de l’effectif, qui n’était pas Mykal Riley, je le précise. Ça fait aussi partie de nos problématiques du moment.» Heiko Schaffartzik (Nanterre) : «On a mal joué, on avait des problèmes sous le cercle avec Gamble, et dans le troisième quart leur meneur Mayo, nous fait mal avec ses tirs à trois points. C’était dur aujourd’hui, on a lutté pour chaque panier, on devait se battre pour tout. On les a joués sans Thompson leur meilleur passeur, le meilleur scoreur de la ligue allemande. Du coup, les autres ont mieux joué. Ça veut dire qu’on doit gagner à Bonn. Mais il faudra qu’on joue beaucoup mieux si on veut avoir une chance.»Predrag Krunic, coach de Bonn : «Je m’attendais à un match dur, je sais que quelques équipes ont eu du mal ici. Ils ont gagné pas mal de matches. Face à une équipe capable de scorer beaucoup, on a fait un bon travail défensif. C’est un bon résultat. Mais ce n’est que la première mi-temps. Il faudra être prêt à jouer mieux chez nous. Il faudra être encore meilleur défensivement et offensivement.» Joshua Mayo (Bonn) : «Mon sentiment, c’est qu’il faut rester concentré. C’est un match de quatre-vingt minutes. On espère fait le plein pour le retour, et pouvoir y trouver encore plus d’intensité. Ils sont rapides, ils bougent bien, on a vu qu’ils pouvaient être intenses. Mais chez nous, en l’absence de Ryan Thompson, tout le monde s’est serré les coudes.»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages