"On sera perdants économiquement, mais le bonheur compensera" : les clubs pros de basket ou de hand se réjouissent du retour annoncé du public dans les salles

franceinfo: sport, Vincent Daheron
·1 min de lecture

C'est une bouffée d'air frais qu'ils n'avaient même pas imaginée. Dans un entretien accordé à la presse quotidienne régionale concernant la levée du confinement, jeudi 29 avril, Emmanuel Macron a annoncé le retour partiel du public dans les enceintes sportives à partir du 19 mai, avec une jauge maximale de 800 spectateurs en intérieur, 1 000 en extérieur. Inattendue, cette nouvelle ravit les clubs professionnels, sans pour autant changer la donne économiquement.

"Très sincèrement, je ne m'y attendais même plus", réagit Hervé Beddeleem, directeur exécutif du club de basket de Gravelines-Dunkerque (Jeep Elite). "J'étais persuadé que nous allions finir la saison à huis clos." Les clubs professionnels de sports en salle "[s'étaient] fait une raison sur le huis clos jusqu'au bout", avoue Stéphane Clémenceau, président du Cesson-Rennes handball (Lidl Starligue). Depuis la fin octobre et la mise en place d'un deuxième confinement, l'absence de public s'était généralisée partout en France.

Une bonne surprise... qui ne changera rien financièrement

Dans les championnats de basket, de handball ou de volley, les droits télévisuels étant faibles (4 millions d'euros pour la Lidl starligue, la 1re division de handball) voire inexistants, l'économie des clubs tenait en grande partie sur la billetterie. C'est pour cette raison que la Ligue nationale de basket (LNB) avait mis la saison sur pause, avant de la reprendre en mars pour finir coûte que coûte. Un retour des spectateurs dans les (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi