Basket - Hyères-Toulon - Hubert Falco, maire de Toulon, répond à Laurent Legname à propos du Hyères-Toulon-Var

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Hubert Falco, maire de Toulon et président de la métropole Toulon Provence Méditerranée, a réagi aux propos de Laurent Legname dans notre article paru ce samedi intitulé « Les garants de l'esprit HTV ». Maire de Toulon et président de la métropole Toulon Provence Méditerranée, Hubert Falco a réagi aux propos tenus par Laurent Legname dans l'article paru ce samedi dans L'Équipe, intitulé « Les garants de l'esprit HTV ». L'ancien joueur (1995-2008) et entraîneur (2013-2015) de Hyères-Toulon (HTV) a pointé du doigt le manque de soutien des collectivités pour ce club désormais disparu du paysage professionnel. L'actuel entraîneur de la JDA Dijon, fils d'un dirigeant historique du HTV, déclare dans nos colonnes qu' « il n'y a jamais eu, et c'est pour ça que le club est mort, de volonté politique d'aider le basket dans le département et ces deux villes, parce que c'est une région rugby. Malgré ça, avec les moyens du bord, on a réussi à avoir cette qualité sur le terrain qui a permis d'avoir beaucoup de pros . » Falco évoque « la mauvaise gestion » du club « Les ''moyens du bord'' à l'époque, étaient pourtant ceux, quasi exclusivement, des contribuables varois », lui répond Hubert Falco dans un communiqué, précisant que le club de Hyères-Toulon a bénéficié de plus d'1,8M€ de subventions des collectivités et de la mise à disposition gratuite de trois salles, estimée à 1M€. « C'est bien la mauvaise gestion des dirigeants de l'époque et leur décision de céder les droits sportifs professionnels à un club parisien (au Paris basket Avenir, ndlr) qui ont précipité la chute du HTV en 2018, ajoute Hubert Falco. Et si un ''club est mort'', c'est bien celui de cette si mauvaise gestion passée, car aujourd'hui, le Hyères Toulon Var Basket se reconstruit sur des bases plus saines, encore et toujours soutenu par les collectivités locales. »