Basket - Jeep Élite - Asvel - Moustapha Fall, après la victoire de l'Asvel contre Monaco : « Je ne m'attendais pas à un tel écart »

·3 min de lecture

Le pivot international de l'Asvel Moustapha Fall, impérial samedi contre Monaco (92-68, 27 points), se disait surpris par l'ampleur de la victoire des siens contre le leader de Jeep Elite. « L'Asvel ne pouvait pas se permettre de perdre ce match si elle voulait encore briguer le titre. Aviez-vous cela en tête à l'heure de recevoir Monaco ?
C'était un match à prendre, c'est sûr, mais ils ont encore une bonne avance. On ne sait toujours pas si on jouera un Final 8 ou pas... C'est dur de jouer dans ces conditions. Du coup, on fait en sorte de prendre tous les matches qu'on peut, et on verra. lire aussi L'Asvel dévore Monaco et monte sur le podium de la Jeep Elite Avez-vous été surpris du basculement en deuxième mi-temps ?
Je ne m'attendais pas à un tel écart. D'autant que cela a été un gros combat, avec beaucoup d'intensité en première mi-temps. Après, ils ont lâché, mais je n'arrive pas à établir si c'est eux, ou si on a vraiment réussi à accélérer. C'était étonnant, surtout face à une équipe aussi compétitive. L'expérience de l'Euroligue vous sert-elle aujourd'hui pour aborder des matches importants comme celui-là de la bonne manière ?
C'est surtout le fait que l'Euroligue soit terminée (il rit). De pouvoir se recentrer sur le Championnat. On sait qu'on a tout ce qu'il faut pour dominer, mais il faut savoir le faire de manière régulière. Enchaîner et montrer qu'on peut rester concentré à chaque match quel que soit l'adversaire.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

La stratégie ce samedi était-elle de particulièrement appuyer à l'intérieur ?
Pas plus qu'un autre soir. On débute souvent par des systèmes dans la raquette pour voir comment réagit l'adversaire, s'il trappe ou pas, s'il joue le pivot en un contre un. Et si ça marche, on appuie là-dessus jusqu'à ce qu'il fasse autre chose. Ce soir, j'ai touché beaucoup de ballons, j'étais en réussite, alors Thomas a continué à me chercher, au post-up, sur le pick and roll... lire aussi « Il faut enchaîner », assure TJ Parker après la victoire de l'Asvel contre Monaco Vous battez votre record offensif personnel en Jeep Elite face au leader de la saison. Cela a une signification particulière pour vous ?
Mon record, on s'en fout. Ça fait plaisir, individuellement, et tu te sens bien surtout si ça impacte le match. Mais l'important, c'est que c'était un choc, qu'il fallait gagner à tout prix. C'était important pour la confiance et pour la suite. On sait qu'on peut les battre désormais, et l'écart pourrait constituer un avantage. Mais quand on les retrouvera, ils seront d'autant plus préparés, avec sans doute une autre mentalité. Ils n'ont peut-être pas autant de centimètres que nous dans la raquette, mais cela ne les empêchera pas de scouter, s'adapter. Après, s'ils se focalisent sur moi, je montrerai que je sais aussi ressortir les ballons. À eux de voir ce qu'ils décident de faire. Mais dans tous les cas ce sera intéressant. » lire aussi Le classement lire aussi Mathias Lessort (Monaco) touché à la cheville droite face à l'Asvel

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles