Basket - Jeep Élite - Jeep Elite : un Gravelines-Dunkerque diminué sombre contre Boulogne-Levallois

L'Equipe.fr
L’Equipe

En l'absence de quatre joueurs majeurs -McCree, Thompson, Sy, Koffi-, les Nordistes n'avaient pas les moyens de résister à Boulogne-Levallois, facile vainqueur vendredi à domicile (88-63). Ils ont eu le mérite de s'accrocher une mi-temps (36-36). Puis, Gravelines, assez logiquement, a sombré au retour des vestiaires (88-63 au final), en ouverture de la 25e journée de Jeep Elite, vendredi soir. Sur le parquet de Boulogne-Levallois, les Nordistes, après leur récent regain contre Pau (64-59), ont rechuté et restent dans une position très délicate (16e avec sept victoires pour 18 défaites, premier relégable). La 25e journée En l'absence de son meneur Michael Thompson (cheville), de son meilleur scoreur Erik McCree (épaule), de Pape Sy (mollet) et d'Alain Koffi (phlébite), le BCM manquait de tout pour s'opposer à la force de frappe de la meilleure attaque de Jeep Elite (90,1 points par match). Sous le regard de Patrick Balkany, présent en tribunes quelques heures après avoir été notifié qu'il était démis de son mandat de maire de Levallois, les hommes de Freddy Fauthoux, à la lutte pour le top 4 synonyme d'avantage du terrain en quarts de finale des play-offs, ont fait le job. Le classement Ils étaient en appel d'une peu reluisante défaite à Roanne lors d'une partie sans défense (108-116 sans prolongation). Alors que les Gravelinois accumulaient les fautes et la fatigue, ils ont appuyé sur l'accélérateur et facilement fait la différence. 30-14 en guise de troisième quart-temps, tandis que le BCM perdait 13 ballons dans la seule deuxième mi-temps. Rédhibitoire. Freddy Fauthoux, entraîneur de Boulogne-Levallois « Il ne fallait pas laisser filer ce match » « Il ne fallait pas laisser filer ce match, commentait l'entraîneur Freddy Fauthoux après-coup. Après la dernière défaite, je leur suis rentré dedans. Je ne veux pas leur trouver d'excuses, mais on est jeunes, on a beaucoup de talent offensif. On a insisté sur le fait que si on voulait réaliser une belle fin de saison, il faudrait défendre. A Roanne, on a joué, mais on n'était pas dans l'intensité. Or tu ne peux pas entrer sur le terrain uniquement dans l'optique de te faire plaisir. Il faut se faire mal, être dur. Ce qu'on a montré en ce sens était plus intéressant ce soir. » Cinq joueurs locaux ont dépassé la barre des dix points pour Boulogne-Levallois lors d'une victoire qui leur garantit de conserver la quatrième place au terme de la 25e journée (18 victoires-7 défaites). De son côté Gravelines attendra fébrilement samedi le résultat du déplacement de Roanne, premier non relégable (8-16) à Orléans. Dans la foulée, le BCM enchaînera deux matches cruciaux, contre Orléans puis à Boulazac. D'ici-là, il aura retrouvé quelques-uns de ses blessés.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi