Basket - Jeep Élite - Nanterre et Limoges, battus à domicile par Boulazac et Roanne, en danger en Jeep Élite

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Sa défaite face à la lanterne rouge Boulazac (84-86) samedi soir place Nanterre dans une situation de crise, tout près de la zone de relégation. Limoges n'en est pas là, mais son revers fleuve à domicile (62-86) face à Roanne, le place en alerte après la 27e journée de Jeep Élite. Nanterre ne voit pas le bout du tunnel pour l'heure. Le club de Pascal Donnadieu a vécu une soirée cauchemardesque, vaincu samedi à domicile dans le cadre de la 27e journée de Jeep Élite par la lanterne rouge Boulazac (84-86), qui n'empoche là que sa seconde victoire de la saison en douze matches. Dominés par le duo de meneurs Cameron Wells (18 points, 5 passes) et Benjamin Sene (16 points, 5 passes), les hommes de Pascal Donnadieu, qui encaissent un quatrième revers de suite, le sixième lors de leurs sept derniers matches, ont couru après le score toute la soirée, raccrochant le wagon in extremis à une minute du buzzer (80-80). lire aussi Les résultats de la 27e journée de Jeep Élite En vain. Encore au contact à une poignée de secondes de la fin, ils manquaient plusieurs opportunités d'égaliser (un lancer franc du pivot Alpha Kaba, 12 points) ou de reprendre les commandes (Chris Warren par deux fois à 3 points, 21 points au final). Quinzième ex aequo avec Cholet au classement avec un bilan maigre et inhabituel de 5 victoires pour neuf défaites, Nanterre fait face à l'une de ses périodes sportives les plus difficiles de son histoire récente. 1 Depuis son titre de champion de France en 2013, Nanterre n'a manqué qu'une fois les play-offs, lors de la saison suivante, en 2013-2014 lire aussi Monaco s'en sort bien contre Orléans en Jeep Élite Roanne étouffe Limoges à Beaublanc Limoges n'a pas connu meilleur sort, concassé à domicile (62-86) par un Roanne brûlant depuis quelques semaines. Les hommes de Jean-Denys Choulet engrangent, après leurs succès à Nanterre (79-74), Pau (81-60) et face à Bourg (102-97), une quatrième victoire de rang, leur septième de la saison, sur le parquet de Beaublanc, portés par Sylvain Francisco (17 points, 3 passes) et Ronald March (20 points, 5 rebonds). Vite privé de son pivot titulaire Jerry Boutsiele (5 minutes de jeu, souci au mollet), le CSP n'a de toute façon pas existé longtemps, plombé par ses balles perdues (18), tentant quinze tirs de moins que son visiteur (52 contre 67), et arrosant à 3 points malgré sa maladresse (12/34). Au coeur de la tourmente, Nicolas Lang (15 points), monsieur 100 % au lancer franc, a manqué sa première tentative de la saison. Et Limoges glisse hors du top 8. Boulogne-Levallois moribond Où Gravelines-Dunkerque s'est installé en confirmant ses récents succès à Bourg (84-67) et face au Mans (91-77) en prenant le meilleur samedi une moribonde formation de Boulogne-Levallois (72-61), éliminée en quarts de finale d'Eurocoupe par Gran Canaria et dominée pour la troisième fois de suite en Jeep Élite. L'ancien Levalloisien Briante Weber s'est illustré pour le BCM (18 points, 8 rebonds, 7 passes), meilleur joueur de la rencontre face à son ancien club. Les Franciliens, à la faveur de leur début de saison canon, restent sixièmes du classement. lire aussi Le classement de Jeep Élite