Basket - Jeep Élite - Avec la réception de Dijon, Monaco sort enfin du tunnel

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Dix-sept jours après son dernier match, la «Roca Team» va enfin retrouver les parquets avec la réception de Dijon, samedi soir (20h30).

Après quatre matches reportés-deux en Eurocoupe et deux en Championnat-, l'AS Monaco sort ce samedi soir d'un tunnel de dix-sept jours sans match. « L'an dernier, en dix-sept jours, on jouait parfois six matches », s'amuse Zvezdan Mitrovic, de retour au pays après deux saisons achevées dans l'incompréhension, et avant le terme de son contrat à l'Asvel.

Face à Dijon, dans un match initialement prévu pour la mi-avril 2021 et reprogrammé par la LNB, le coach monténégrin va intégrer deux nouveaux joueurs, l'arrière américain Rob Gray, exfiltré de Boulogne-Levallois à sa demande, et le meneur de jeu serbe Nikola Rebic, qui n'a pas disputé le moindre match depuis le mois de mars... Gray remplace Wesley Saunders (signé par la Fortitudo Bologne), qui ne donnait pas satisfaction, alors que Rebic supplée Khadeen Carrington (genou, six mois d'absence).

Le premier match à domicile cette saison
Cette « Roca Team » new look tentera de faire tomber la JDA pour la première fois de la saison en Championnat (5 matches, 5 succès pour les Bourguignons). « Dijon est un de mes favoris. Ils ont de la stabilité et de la continuité avec un coach qui fait du super boulot, constate Mitrovic. Holston et Julien sont deux meneurs dominants et leur victoire en Leaders Cup les a libérés, fait grandir. »

lire aussi
Le calendrier de la Jeep Élite

Comme les copains de Jeep Élite, Monaco jouera ce samedi soir à domicile pour la première fois de la saison devant des tribunes vides puisque la Principauté a décrété non pas un confinement à la Française, mais un couvre-feu. Dijon, de son côté, annonce un David Holston incertain. « Il a toujours une gêne musculaire, il ne s'est pas entraîné ces derniers jours, j'ai peu d'espoirs », glisse Laurent Legname de retour sur le banc après un isolement dû au Covid-19. « Mais ça ne change rien, les excuses c'est pour les faibles, on a d'autres armes pour réussir l'exploit », annonce le coach dijonnais dont l'équipe patiente, elle, depuis onze jours.

lire aussi
Le classement de la Jeep Élite