Basket - Jeep Élite - TJ Parker (Asvel) : « Cette équipe mérite d'être là »

·2 min de lecture

TJ Parker, l'entraîneur de Villeurbanne, qui a disposé de Strasbourg en demi-finales (83-67) et jouera la finale du Championnat samedi contre Dijon, saluait la résilience de son escouade, exemplaire et dominante malgré l'absence de cadres. TJ Parker (entraîneur de l'Asvel, qualifié pour la finale de la Jeep Elite après sa victoire 83-67 contre Strasbourg) : « On a fait un match sérieux, j'ai aimé le niveau défensif, qui n'est jamais descendu. C'est là-dessus qu'on a gagné les gros matches cette saison. On a appliqué notre plan de jeu de A à Z, en gardant toujours notre intensité. Le banc a été incroyable. Cette équipe travaille dur depuis le début de saison et mérite d'être là aujourd'hui. Ismaël (Bako, 18 points, 12 rebonds, records en carrière en Jeep Elite) a été énorme, Antoine (Diot) a fait du Antoine (16 points, 4/7 à 3 points, 7 passes). Il n'a jamais été champion en France, mais d'une manière générale, comme les autres, répond toujours présent dans les grands événements. Paul (Lacombe) aussi attend son sacre (après six finales perdues d'affilée). Nos joueurs sont prêts, ils ont l'envie, l'expérience, à l'image aussi de Norris (Cole), qui a remporté quelques trophées déjà (champion NBA en 2012 et 2013 avec Miami)... Pour cette troisième confrontation de suite face à Dijon en finale, on s'attend à un match très difficile. Ils auront une revanche à prendre après la finale de Coupe qu'on avait dominée (77-61, le 24 avril). Finir cette longue saison, où on a joué 82 matches, sur un titre, serait une belle récompense. » lire aussi Le film du match Lassi Tuovi (entraîneur de Strasbourg) : « On n'était pas capables de s'élever au niveau de l'Asvel. Ils ont imprimé leur rythme, ont montré pourquoi ils ont été performants en Euroligue cette saison, et démontré que quand il faut passer la vitesse supérieure, ils étaient capables de le faire. On a, nous, fait un match normal, ce qui n'était pas suffisant. Ils nous ont sortis de notre match, de ce qu'on fait habituellement. Ce n'est pas le moment d'analyser. Nous passons nos dernières heures ensemble. Les joueurs sont déçus. Pas parce qu'on a perdu, mais parce que le beau voyage que nous avons réalisé cette saison (demi-finale de Ligue des champions également) est terminé. On doit être fiers même si ce soir, on était clairement la deuxième équipe sur le terrain. » lire aussi Jeep Élite : le résumé de Asvel-Strasbourg en vidéo

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles