Basket - Jeep Elite - Chalon souffle un peu en gagnant à Boulazac

·2 min de lecture

La présence de public à Boulazac, une première en Jeep Élite depuis sept mois, n'a pas empêché le dernier du Championnat de s'incliner (87-88 a.p.) face à l'avant-dernier, Chalon-sur-Saône, qui recolle sur un vaste peloton d'équipes en danger. Si la Jeep Élite a perdu en lisibilité avec le Covid-19, il faudrait être aveugle pour ne pas voir qu'une lutte dantesque se déroule en bas du classement pour éviter d'accompagner Boulazac en Pro B. En ce mercredi de déconfinement, le BBD a été la première équipe de Jeep Élite à accueillir du public depuis octobre dernier avec une jauge fixée à 800 spectateurs (pour une capacité de 5 200 places au Palio). Mais cela n'a pas suffi aux Périgourdins pour battre Chalon-sur-Saône.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Cela n'a pas tenu à grand-chose cependant, Chalon s'étant échappé plusieurs fois (29-38, 16e ; 56-65, 29e) sans réussir à tenir son avance. L'ailier du BBD John Flowers a même manqué un lancer-franc à la dernière seconde qui aurait envoyé les deux équipes dans une deuxième prolongation. Ce succès de l'Elan enfonce encore un peu plus Boulazac (qui a annoncé mardi que Thomas Andrieux ne serait plus son entraîneur la saison prochaine) à la dernière place. À l'inverse, il offre un peu d'air à Myles Hesson (21 points, 10 rebonds) et aux Chalonnais. lire aussi Le classement Ce sont désormais six équipes qui comptent le même nombre de victoires (9) entre la 12e et la 17e place, celle de relégable, et le 11e, Nanterre n'en a qu'une de plus. Ces six clubs ne sont séparés que par le nombre de défaites : 16 pour Châlons-Reims et Pau (qui jouera justement à Nanterre ce jeudi), 17 pour Cholet (qui accueillera Châlons-Reims vendredi) et Gravelines, 18 pour Roanne (qui recevra Nanterre samedi) et donc Chalon (qui se rendra à Gravelines mardi prochain).