Basket - Jeep Elite - Jeep Élite : Monaco domine Bourg-en-Bresse en quart de finale

·2 min de lecture

Monaco, qui avait retrouvé l'essentiel de ses forces vives pour disputer son quart de finale, a fait exploser Bourg-en-Bresse, lundi en Principauté (91-72). La Roca Team affrontera Dijon lors du Final 4, jeudi à Rouen. On a retrouvé la Roca Team. Sur le papier déjà avec les retours de Dee Bost, Damien Inglis, Marcos Knight, Mathias Lessort et JJ O'Brien, tous absents lors de la volée reçue des mains de l'Asvel vendredi lors du dernier match de la saison régulière (73-98). Mais surtout en vrai, avec cette capacité à dominer l'adversaire dans l'intensité et l'impact athlétique qui lui avait permis de gagner l'Eurocoupe fin avril et qui avait disparu au fil de dernières semaines rébarbatives. lire aussi Les play-offs de Jeep Élite Bourg-en-Bresse a subi ce retour en grâce (91-72) malgré un début prometteur. La JL a compté 13 points d'avance dans le premier quart-temps (11-24, 10e) avant d'encaisser un... 23-0 en moins de cinq minutes (34-24, 14e). Bourg, qui était affaibli sans le top scoreur de la Jeep Élite Danilo Andjusic (retenu en sélection serbe) et sans Zachery Peacock (deuil familial), s'est accroché malgré tout jusqu'à la mi-temps (40-39) mais a explosé dans la troisième période (36 points encaissés), laissant des wagons de balles perdues (23) et de rebonds offensifs (15 pour Monaco).

Dijon, qui s'était qualifié la veille en battant largement Orléans (83-59), évite grâce à ce résultat un match compliqué à aborder psychologiquement contre Bourg, où évolueront la saison prochaine son coach, Laurent Legname, et son capitaine, Axel Julien. L'été qui arrive sera d'ailleurs celui du grand changement pour la JL, de nouveau inscrite en Eurocoupe. Mais la JDA ne gagne pas au change en récupérant une équipe de Monaco retrouvée après avoir perdu six de ses huit derniers matches. Mitrovic élu meilleur entraîneur En 2019, l'Asvel avait fini en tête de la saison régulière mais de façon inexplicable, Zvezdan Mitrovic n'avait pas figuré dans le trio de tête des meilleurs coaches lors du scrutin LNB. À l'inverse, Monaco a fini quatrième de la saison régulière cette année mais le Monténégrin, revenu sur le Rocher, a malgré tout remporté le trophée de meilleur entraîneur, une récompense qui lui a été remise à l'issue du quart de finale et qu'il soulève pour la troisième fois après 2017 et 2018.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles