Basket - Jeep Elite - Nanterre vole et Cordinier voit quadruple contre Pau en Jeep Elite

·2 min de lecture

Nanterre a explosé Pau-Orthez ce jeudi (115-77) dans un match phénoménal, où Isaïa Cordinier a terminé en quadruple - double et laissé une ardoise monstrueuse. C'est une bonne opération pour Nanterre 92, au plan comptable car le club banlieusard se redonne de l'air au classement (où il est 11e) face à un Elan Béarnais qui reste en danger, et a vu s'effondrer son redressement (6 victoires en 10 matches) sous les coups de boutoir d'une équipe nanterrienne remarquable d'engagement et de justesse collective ce jeudi soir (115-77). « Un match quasiment parfait » notait le coach Pascal Donnadieu, en jetant un oeil à des stats impressionnantes : 150 d'évaluation (contre 76 à Pau-Orthez), 54 % à 3 points, 28 passes, 7 balles perdues et une domination au rebond (+13). Il était heureux d'avoir retrouvé son groupe après une bonne rouste à Monaco (90-67). lire aussi Le classement Et un Isaïa Cordinier, un peu en de-ça de son talent ces derniers temps, qui a déchiqueté une défense béarnaise vite débordée (9-0, 2e). Présent, à l'image de la domination de son équipe, dans tous les secteurs du jeu, Cordinier termine avec quadruple double énorme : 20 points, 11 rebonds, 12 passes et 13 fautes provoquées pour 40 d'évalution. Il a été le turbo d'une équipe revenue à son niveau de potentiel offensif, qui avait déjà enfoncé l'Elan en dix minutes (31-17) à la fin du premier quart, avec l'impact du duo Alpha Kaba - Motum, auteur de 15 points.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Nanterre déroulait joliment collectivement pour arriver très vite à +22 (46-24, 15e), et au quart d'heure de jeu, Pau était à la rue, ayant déjà encaissé cinquante points (50-26) et rentrait au vestiaire dans le rouge (59-40), dominé au rebond (18-11) et dans le dur à 3 points (4/16). Par l'adresse retrouvée de CJ Williams, Vince Sanford, et avec un peu plus d'intensité, l'Elan se rapprochait 72-60 (27e). Mais l'axe banlieusard Berhanemeskel / Motum assurait l'équilibre, l'agressivité d'Isaia Cordinier et les missiles à trois points de Chris Warren achevaient de fracasser des Palois impuissants qui concédaient leur plus grosse défaite de la saison (-38). lire aussi Calendrier/résultats