Basket - Jeep Elite - Thomas Heurtel relancé par l'Asvel ?

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Le meneur de jeu international, Thomas Heurtel, libéré par le FC Barcelone le mois dernier, pourrait rejoindre l'Asvel pour la fin de saison afin de candidater au tournoi olympique avec les Bleus. Le meneur de jeu international Thomas Heurtel (31 ans, 75 sélections A depuis 2013) pourrait, selon nos informations, finir la saison à l'Asvel. Mais les discussions buteraient sur le montant de l'assurance à verser par le club alors que le joueur ne pourrait être qualifié qu'en Championnat et en Coupe de France et non plus en Euroligue, la date limite de qualification (6 janvier) pour un joueur ayant déjà disputé des matches cette saison dans l'épreuve étant dépassée. Dans l'attente de la décision de la Ligue nationale d'une reprise partielle ou totale de la Jeep Élite, l'Asvel a pour le moment mis le recrutement d'Heurtel en stand-by et tranchera probablement dans la deuxième quinzaine du mois de février. Un tour à l'Asvel avant de filer au Real Madrid ? Libéré par le FC Barcelone en janvier à l'issue d'un bras de fer qui avait tourné au psychodrame, le deuxième meilleur passeur de l'histoire de l'Euroligue (à la moyenne) a pour objectif à très court terme de retrouver la compétition afin de se donner une chance de disputer ses deuxièmes Jeux olympiques en juillet avec l'équipe de France qu'il retrouvera d'ailleurs lors des deux matches de qualification à l'Euro 2022 au Monténégro (20 et 22 février face au Monténégro et à la Grande-Bretagne). Dans l'attente de signer possiblement la saison prochaine au Real Madrid, le Biterrois (31 ans ; 1,89m) privilégierait un retour temporaire dans l'Hexagone et dans le Championnat de France après dix années d'exil en Espagne (Alicante, Vitoria, FC Barcelone) et en Turquie (Efes Anadolu Istanbul). La Ligue (LNB) doit se prononcer sur la reprise ou pas de ses Championnats de Jeep Élite et de Pro B le 22 février, date d'une assemblée générale extraordinaire. Au cas où les clubs acceptent d'aller au bout des trente-quatre matches de la saison, le programme de l'Asvel, qui devra également disputer huit matches d'Euroligue après le 1er mars, s'annonce lourd avec 25 rencontres de Jeep Élite à caser entre début mars et la fin mai.