Basket - JO - Danger sur les Jeux Olympiques de Tokyo pour Thomas Heurtel, le meneur de l'équipe de France

·3 min de lecture

Le meneur de jeu de l'Asvel et des Bleus Thomas Heurtel, dont la visite médicale à l'INSEP a détecté un petit pépin physique, voit sa participation aux Jeux Olympiques de Tokyo (23 juillet-8 août) remise en cause. Alors que les Bleus viennent à peine de se retrouver à l'Insep pour les traditionnels tests médicaux - ils y ont pris leurs quartiers mardi -, un nuage plane déjà sur la campagne des Jeux Olympiques de Tokyo (23 juillet-8 août). La présence du meneur de jeu de l'Asvel Thomas Heurtel (14,7 points, 6,3 passes, élu dans le cinq majeur de Jeep Élite), qui devait faire son retour après avoir manqué le Mondial 2019, blessé à un genou, est compromise.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Plusieurs sources nous ont confirmé l'information diffusée mercredi soir par le site BeBasket. Un problème s'est fait jour lors de la visite médicale du champion d'Europe 2013 avec les Bleus (1,89 m, 32 ans, 77 sélections), qui aurait détecté un petit pépin physique. « Rien de grave », ont souligné plusieurs personnes proches du dossier. Ce que semble confirmer la participation du joueur au quart de finale de Jeep Elite de Villeurbanne face au Mans, il y a moins de trois jours, lundi soir (victoire 97-79, 7 points, 5 passes en 19 minutes pour lui). Sauf que ce petit rien suffit à remettre en cause une seconde aventure olympique pour le natif de Béziers - il a participé aux Jeux de Rio en 2016. Rien d'acté mercredi soir Tard mercredi soir, rien n'avait encore été acté, dans un sens ou dans l'autre. L'éventualité d'un forfait n'était ainsi pas écartée, tout comme l'opportunité de gérer la douleur ressentie par le joueur avant de le réintégrer en cours de préparation. D'ici à ce qu'une décision soit prise, Heurtel a regagné l'Espagne, où l'ex du Barça a sa maison. Il passera une partie de sa semaine à Madrid, avec qui il s'est engagé la saison prochaine, avec le Real. On peut donc imaginer que la suite donnée à cette histoire se jouera lors de discussions entre la Fédération française, le camp du joueur et son futur employeur, qui établira son propre diagnostic médical. Quoi qu'il advienne, le staff des Bleus est déjà contraint de mener une réflexion et d'examiner ses options, s'il fallait le remplacer. lire aussi Toute l'actualité du basket Sachant que le groupe de réservistes - Mathias Lessort, Isaïa Cordinier, Axel Toupane, William Howard - ne compte aucun meneur de jeu, Vincent Collet pourrait décider de tenter de rappeler un joueur sur le poste un. Ou il s'appuiera sur le tandem Andrew Albicy - Frank Ntilikina, reconduit après la médaille de bronze à la Coupe du monde 2019 en Chine, en comptant sur le support de Nando De Colo, qui a évolué sur le poste toute la saison avec Fenerbahçe.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles