Basket - JO (H) - USA - L'arrière américain Bradley Beal est forfait pour les JO de Tokyo

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L'arrière des Washington Wizards Bradley Beal, envoyé en protocole sanitaire par l'équipe des États-Unis dans la nuit, ne sera pas en mesure de voyager au Japon. Les Américains vont lui chercher un remplaçant. C'était à craindre, l'équipe des États-Unis l'a officialisé jeudi : l'arrière des Washington Wizards Bradley Beal, qui devait participer aux Jeux Olympiques avec sa sélection, est contraint de déclarer forfait après avoir intégré le protocole sanitaire de son équipe. « Un remplaçant sera annoncé à une date ultérieure », indique le communiqué de l'équipe américaine jeudi soir.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

En quelques heures, le spectre du Covid-19 a sérieusement touché « Team USA » puisqu'il a été également annoncé - et officialisé dans le communiqué validant l'absence de Beal - que l'ailier Jerami Grant (Detroit Pistons) a lui aussi intégré le protocole Covid de son équipe, « par mesure de précautions » précise le courrier. Il n'a pas été testé positif au coronavirus, a par ailleurs précisé la presse spécialisée. Beal et Popovich côte à côte sans masque Reste à savoir si les Américains vont être plus durement touchés ces prochains jours : Beal était notamment au côté de son coach, Gregg Popovich, en conférence de presse d'après-match après le succès de leur équipe contre l'Argentine (108-80). Aucun des deux hommes n'était masqué par ailleurs. En début de préparation, effectuée à Las Vegas - et débutée par deux défaites face au Nigeria (87-90) puis contre l'Australie (83-91) -, c'est l'équipe de challengers, la « select team » dirigée par l'entraîneur du Miami Heat Erik Spoelstra, qui avait fait face à un cas de contamination, provoquant trois départs de l'effectif. lire aussi Le calendrier du groupe des Etats-Unis aux JO

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles