Basket - LDC - Strasbourg, plus fort qu'Ankara, se qualifie pour le Final 8 de la Ligue des champions

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Les Strasbourgeois se sont imposés de belle manière mercredi face au TT Ankara (91-81), et rejoignent le Final 8 de la Ligue des champions. Il fallait aller chercher la victoire à tout prix pour espérer prendre la deuxième place du groupe K, et empocher un sésame pour le Final 8 (5-9 mai prochain). La SIG l'a fait, de belle manière, confirmant sa belle forme actuelle (7 victoires de rang en Jeep Élite) et sa capacité à renverser des montagnes quand elle est au pied du mur. Après une phase aller ratée (3 défaites), elle vient de battre Nijni Novgorod, premier du groupe et autre qualifié - l'AEK Athènes et ce mercredi soir, Ankara. « Cette équipe est capable de gros matches dans des moments cruciaux. Ses joueurs n'abandonnent jamais et quand ils jouent des matches à enjeux et avec de la pression, ils donnent leur meilleur », avait annoncé Lassi Tuovi, le coach des Alsaciens sur le site du club.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Et ses joueurs ont été à la hauteur de ce quitte ou double. La SIG a montré une grande maîtrise dans la gestion de son match (22 passes pour 6 balles perdues), trouvé les bons équilibres d'équipe et a construit son succès en montant en régime défensivement au fil des quart-temps. Face à des Turcs plutôt adroits, et portés par un duo Sam Dekker - Kyle Wiltjer qui avait marqué plus de la moitié des points turcs (24 pts) à la pause (45-52), la SIG a toujours su trouver le joueur pour faire la différence, et développer son jeu, même menée (25-30, 12e). lire aussi Résultats et classement du Groupe K Jefferson, Colson, Udanoh se sont fait remarquer On a vu Brandon Jefferson, Bonzie Colson animer le jeu offensif au premier acte, Ike Udanoh venir apporter tout son impact au rebond offensif (7 points, 11 rebonds dont 11 offensifs), Jean-Baptiste Maille et Leo Cavalière apporter de la dureté dans le combat, et le match était serré et irrespirable (66-66, 32e). Mais les Alsaciens, dont la fluidité collective était efficace, ne lâchaient rien. Avec un cinq défensif à l'entame du dernier quart, ils freinaient Ankara, et des paniers précieux d'Udanoh et Colson lui donnaient de l'avance (79-72, 34e). Et alors qu'Ankara se rapprochait (81-77, 37e), c'est Jahomir Bohacik qui surgissait, plantant un tir primé meurtrier à deux minutes de la fin (84-77) suivi d'un panier. Un autre trois-points de Brandon Jefferson mettait les Turcs à dix points (89-79) à quarante secondes de la fin. Ils ne s'en remettront pas, et Strasbourg défendra les couleurs de la France et quarts de finale.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.