Basket - Leaders Cup - JDA - David Holston, meneur de Dijon, avant la Leaders Cup : « Notre quête commence ici »

L'Equipe.fr
L’Equipe

Privés d'un trophée depuis quatorze ans, et la Coupe de France 2006, la JDA Dijon et David Holston, son meneur MVP en titre, veulent frapper un grand coup chez Disney, lors de la Leaders Cup (de vendredi à dimanche). « Cette Leaders Cup, c'est la première possibilité de remporter un trophée cette saison. Pensez-vous, vu la dynamique actuelle porteuse de Dijon, que c'est l'occasion parfaite ?
Oui, je le crois. Ça fait un moment, maintenant, qu'on pense à trouver la récompense de tout ce qu'on montre depuis un certain temps. On sait qu'il nous faut un trophée. Et je pense que notre quête commence demain, ici. On sait ce qu'il faut pour y arriver, on a la concentration, cette capacité à jouer dur, à mettre de l'intensité. Et c'est surtout l'état d'esprit de toute l'équipe, qui est venue ici pour ça. Un trophée validerait déjà cette saison incroyable de la JDA (actuellement 2e de Jeep Élite) ?
Oui, tout le monde est conscient qu'après tout ce qu'on a fait cette saison, il faut un titre, un trophée pour concrétiser tout ça. Ça fait partie de nos ambitions, c'est une première étape. On est prêts. On sait qu'il va falloir jouer trois matches d'affilée, mais je pense qu'on a l'effectif pour ça. On a su gérer les deux matches par semaine, avec la coupe d'Europe (Ligue des champions). Deux ans de plus à Boulogne-Levallois pour Chikoko Sans compter que cette compétition se joue à Paris, et que Dijon est invaincu loin de son parquet cette saison (12 matches-12 victoires). À quoi tient donc cette remarquable capacité à s'imposer à l'extérieur ?
(Amusé) Je ne sais pas, je crois que déjà, le coach fait un sacré boulot pour nous préparer, nous exposer ce qu'il faudra faire, on sait où on va. Ensuite, je dirais que nous sommes vraiment très concentrés, peut-être plus concentrés à l'extérieur, cette année. Peut-être aussi parce qu'on est moins dans notre confort, dans notre routine à l'extérieur. Et c'est aussi dû au fait qu'on a une très bonne défense, et que ça aide toujours pour voyager. Et maintenant, c'est devenu un challenge pour nous tous que cette série ne s'arrête pas. En fait, il y a une conjonction de plusieurs choses. David Holston « Avec le coach (Laurent Legname), on se parle beaucoup, en dehors du terrain aussi » On sent aussi une grande complicité entre vous et le coach Laurent Legname ?
Oui, il y a une vraie connexion entre Laurent et moi. Parfois, on pense la même chose au même moment, et on n'a pas besoin de se parler. Il arrive qu'en match, quand je pense qu'il faut lancer un système, je le regarde, et dans la seconde, il demande le même ''play''. Il y a aussi Axel (Julien). Je suis heureux de voir qu'il fait une grosse saison cette année. On adore se défier aux entraînements. On a tous passé cinq ans ensemble, sous le maillot de Dijon. Et avec le coach, on se parle beaucoup, en dehors du terrain aussi. Comment voyez-vous ce premier quart contre Bourg-en-Bresse ?
Ça va être un match dur contre Bourg, même si on les a déjà battus cette saison. Ils voudront prendre leur revanche. Mais on est conscients qu'on a une vraie chance de passer ce premier round. Et après ça, tout est possible pour nous. » Le classement de la Jeep Élite

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi