Basket - Match des champions - Valery Demory après la victoire de Lattes-Montpellier : « Ça fait du bien de gagner quelque chose dans ces circonstances »

·3 min de lecture

Valery Demory, l'entraîneur montpelliérain était soulagé et ravi d'avoir remporté le premier match de la saison - le match des champions contre Basket Landes (79-69) - après être revenu dans l'Hérault dans un contexte rocambolesque. Valéry Demory (entraîneur de Montpellier) : « J'étais venu pour un bilan de ma première semaine, voir comment on se comporterait, ce que je dois garder, si je me trompe ou pas. Mais on savait qu'on avait une chance. C'est un plaisir, dans ces circonstances, en étant arrivé dans l'urgence avec un sac, de gagner quelque chose. Mais ce qui m'intéresse, au-delà, ce sont les affinités que j'ai découvertes avec des joueuses que je ne connaissais pas. Je suis là pour transmettre. Avec une préparation courte, sans match amical, on ne pouvait pas faire de miracles. Pourtant, même avec moins de gaz en deuxième mi-temps, on a tenu. Olivia (Epoupa) a très bien géré et tenu le ballon. On est restées calmes et cela nous a permis de mener le match à son terme. Après, il ne faut pas s'enflammer. On s'est fait dominer au rebond défensif. Et cela, pour la suite, m'inquiète un peu. » Olivia Epoupa (meneuse de jeu, Montpellier) : « Ça a été un travail défensif collectif, on a su arrêter le jeu de Basket Landes au moment où il le fallait. On a commis quelques erreurs mais on a été solidaires dans l'ensemble et on a su se recentrer sur l'essentiel, le fait de casser leur rythme de jeu, les étouffer. On savait qu'il y aurait des moments de flottement, mais nous sommes des compétitrices. Et il ne faut pas oublier qu'on est toujours en préparation. On avait à coeur de montrer qu'on pouvait aller chercher ce trophée. lire aussi Le trophée du Match des champions pour Lattes-Montpellier Personnellement, c'était mon premier match officiel depuis juin. Ça a été un long chemin, beaucoup de travail pour revenir, en arriver là. J'essaie de retrouver mon jeu progressivement. Il faut faire preuve de patience. Mais c'est un vrai plaisir de retrouver des sensations. Après, il faut prendre son mal en patience et avancer pas à pas. Ce qu'il s'est passé cet été est... dans le passé. Je suis pleinement concentrée désormais sur Montpellier et la longue saison qui nous attend. » lire aussi Le calendrier de la LFB Julie Barennes (entraîneuse Basket Landes) : « Déçue car on n'est pas bien rentrées dans le match, et surtout on n'a pas joué notre basket. D'entrée, on a subi l'agressivité montpelliéraine. C'est peut-être une pression qu'on se met nous-mêmes, mais quoi qu'il en soit, pour l'instant, on n'y est pas. Il y a eu de la maladresse sur certaines situations faciles, qui complique les choses. Et on entre dans une spirale négative dont on a du mal à se sortir, malgré notre réaction en seconde mi-temps. Défensivement, on n'était pas à la hauteur, on concède 45 points en première mi-temps, c'est beaucoup trop. On était trop dans la réaction, pas assez dans l'anticipation. Ce trophée aurait été une bonne chose, mais cela n'a rien à voir avec l'an passé, et l'important est surtout de continuer à mettre du contenu. De ce côté-là, je ne suis pas satisfaite. » lire aussi Toute l'actu du Basket

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles