Basket : Monaco éliminé en demi-finales de l'Euroligue par l'Olympiacos

Le meneur-arrière de Monaco Mike James contre l'Olympiacos en Euroligue, le 19 mai 2023 à Kaunas
Le meneur-arrière de Monaco Mike James contre l'Olympiacos en Euroligue, le 19 mai 2023 à Kaunas

Malgré une avance de douze points à la mi-temps dilapidée lors d'un troisième quart-temps cauchemardesque, Monaco s'est incliné en demi-finales de l'Euroligue de basket contre l'Olympiakos (76-62), pour sa première participation au Final Four, vendredi à Kaunas (Lituanie).

Le basket français devra se contenter d'avoir ramené un représentant dans le dernier carré de la C1 pour la première fois depuis l'Asvel en 1997, mais devra attendre pour trouver un successeur à Limoges, dernier club à s'être hissé en finale et à avoir été couronné champion d'Europe, en 1993.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

L'ASM, encore en troisième division française il y a neuf ans et qui participe à sa deuxième saison d'Euroligue seulement, tentera de monter sur le podium dimanche (16h00 françaises) contre le perdant de l'autre demi-finale, disputée en soirée entre le FC Barcelone et le Real Madrid.

Après avoir gagné ses deux confrontations de la saison régulière contre les Grecs, elle a perdu celle à quitte ou double après avoir connu un immense trou d'air dans le troisième quart-temps (de 41-29 à la pause à 43-56).

Elle n'y a inscrit que deux points (27 encaissés), au bout de près de six minutes et sur une contre-attaque.

Face à des Grecs revenus survoltés comme leurs nombreux et bruyants supporters, plus agressifs et qui ont retrouvé leur jeu à l'intérieur (Fall, Vezenkov) et leur adresse extérieure (trois tirs primés).

Derrière de 13 unités à l'entame du dernier quart-temps, elle n'a pu combler son retard même si elle a stoppé l'hémoragie, repassant sous la barre des dix points (55-64) à cinq minutes du terme, un retour rapidement annihilé par l'Olympiacos (70-57 à deux minutes de la fin).

La Roca Team pourra retenir pour l'avenir sa première période quasi parfaite, où elle a fait déjouer par une défense en place et agressive les Grecs (huit balles perdues) peu adroits (4/12 à deux points et seulement 50% aux lancers francs).

Elle avait acquis ses 12 points d'avance après une fin de deuxième quart-temps de haut niveau.

Alors que l'Olympiacos était revenu à égalité 22-22, Jordan Loyd a relancé la machine du Rocher d'un tir primé, puis Elie Okobo est enfin rentré dans son match (5 pts dans les deux dernières minutes) et Mike James (13 pts à la mi-temps) a mis le couvercle en rentrant ses trois lancers-francs (41-29).

Mais, comme toute l'ASM, la triplette arrière monégasque s'est éteinte après la pause.

VIDÉO - Basket-NBA : Victor Wembanyama, premier choix des Spurs