Basket - Mondial (H) - Coupe du monde : l'équipe d'Espagne accueillie en héros à Madrid

L'Equipe.fr
L’Equipe

Sacrée championne du monde dimanche face à l'Argentine, l'équipe d'Espagne a fait un retour triomphal au pays lundi soir. Les champions du monde espagnols ont été accueillis en héros, lundi soir à Madrid, à leur retour de Chine, au lendemain de leur victoire en finale contre l'Argentine (95-75). Le capitaine Rudy Fernandez est descendu de l'avion avec le trophée dans les mains, le deuxième remporté par l'Espagne après le sacre mondial de 2006. Aux cris de « champions, champions », les joueurs ont défilé à bord d'un bus à impérial dans les rues du centre-ville, acclamés par une foule en liesse. A leur arrivée sur une scène dressée sur la Plaza de Colon, ils ont été présentés un à un, tandis que retentissait le célèbre hymne du groupe Queen : « We are the champions ». « Savez-vous pourquoi cette équipe a été championne du monde ? Parce qu'elle n'a jamais baissé les bras dans les moments difficiles, a déclaré au micro le sélectionneur Sergio Scariolo. Baisser les bras n'a jamais été une option. » Merci « à ma famille et à ma seconde grande famille que sont ces grands joueurs, a lancé pour sa part Rudy Fernandez. Vive le basket espagnol ! » « La finale a été incroyable, l'équipe a montré sa force », s'est réjoui un supporter aux anges, Alejandro Garcia, jeune avocat, qui a noté « l'état d'esprit dont a fait preuve cette équipe qui paraissait en fin de cycle et qui est parvenue à renaître ». « Ricky Rubio a réussi le Mondial de sa vie », a jugé un autre supporter à propos du meneur de la Roja, désigné meilleur joueur du tournoi. Les joueurs, les stars Marc Gasol et Sergio Llull en tête, ont également été reçus par le couple royal Philippe VI et Letizia, et par le président du gouvernement, Pedro Sanchez. « Vous nous avez fait passer par toutes les émotions, leur a déclaré Sanchez, qui dans sa jeunesse avait joué au basket dans l'équipe madrilène des Estudiantes. Merci du fond du coeur pour avoir porté les couleurs de l'Espagne au sommet. » L'Espagne sacrée championne du monde

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

À lire aussi