Basket - NBA - Sans Antetokounmpo, Milwaukee fait quand même le spectacle à Sacramento

L'Equipe.fr
·2 min de lecture

Les Bucks sont allés gagner samedi à Sacramento (129-128), sans Giannis Antetokounmpo, mais avec un fantastique Jrue Holiday (33 points). Pas moins de 257 points ont été inscrits samedi lors du match entre Sacramento et Milwaukee, finalement remporté par les Bucks par le plus petit des écarts (129-128). Les visiteurs étaient pourtant privés de leur leader Giannis Antetokounmpo, touché au genou. Mais ses coéquipiers ont assuré, avec notamment un record en saison de 33 points pour Jrue Holiday, 26 points de Brook Lopez et 18 points de Bobby Portis en sortie de banc.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Milwaukee a globalement fait la course en tête mais a souffert dans les derniers instants du match, Sacramento revenant à -3, et c'est Terence Davis (27 points au total) qui a inscrit le dernier panier de la rencontre, un 3 points au buzzer. Insuffisant néanmoins pour priver les Bucks d'un troisième succès consécutif. Du suspense aussi à San Antonio Le score de San Antonio - Indiana a été encore plus prolifique (139-133 pour les Pacers), mais après une prolongation. Privé de Domantas Sabonis, Malcolm Brogdon et Jeremy Lamb, Indiana s'en est remis à Caris LeVert (26 points et 9 passes), Aaron Holiday, Myles Turner et T.J McConnell, tous les trois auteurs de 18 points. Les Spurs, où DeMar DeRozan s'est montré le plus en verve (25 points) avaient obtenu la prolongation grâce à un 5-0 dans les deux dernières minutes du temps réglementaire. lire aussi Les résultats de la soirée Dans les autres matches de la soirée, Dallas a remporté un quatrième succès d'affilée à l'extérieur, à Washington (109-87), notamment grâce à Luka Doncic (26 points, 8 rebonds, 6 passes), et malgré les 26 points et 14 rebonds de Russell Westbrook. Portland, avec huit joueurs à dix points ou plus, n'a pas fait dans la demi-mesure contre Oklahoma City (133-85). Les Knicks, avec 29 points de Julius Randle et 22 de Reggie Bullock ont eux aussi signé une belle partition offensive contre des Pistons impuissants (125-81).