Basket - NBA - Battus par les Los Angeles Lakers sur leur parquet, les San Antonio Spurs pensent déjà aux play-offs

L'Equipe.fr
La défaite concédée à domicile par les San Antonio Spurs face aux Los Angeles Lakers (95-102) n'est qu'une demi-surprise : les Texans sont assurés de terminer deuxièmes à l'Ouest et souhaitent s'économiser avant le début des play-offs.

La défaite concédée à domicile par les San Antonio Spurs face aux Los Angeles Lakers (95-102) n'est qu'une demi-surprise : les Texans sont assurés de terminer deuxièmes à l'Ouest et souhaitent s'économiser avant le début des play-offs.C'est peut-être le genre de résultats auxquels il faudra s'attendre pour les San Antonio Spurs sur la fin de saison. Mercredi soir, les hommes de Gregg Popovich ont laissé les faibles Los Angeles Lakers, avant-derniers à l'Ouest, prendre le dessus pour mettre un terme à une série de huit défaites (95-102). Un résultat pas si surprenant à constater la manière dont le technicien de San Antonio a géré la partie.Si Popovich a bien aligné ses titulaires classiques, il n'a pas souhaité les solliciter trop longtemps, d'autant plus que les Angelins avaient creusé l'écart dès l'entame de match (14-31, 12e). Kawhi Leonard (11 pts en 14 minutes) et LaMarcus Aldridge (8 pts en 16 minutes) n'ont pas joué après la mi-temps. Tony Parker (14 pts à 7/11 en 16') et Davis Bertans (14 pts) ont terminé meilleurs marqueurs de leur équipe. En face, Tyler Ennis (19 pts, 6 pds) a affiché une belle aisance en remplacement de D'Angelo Russell.«Ils ont joué physique, ils sont allés chercher la victoire et ils ont fait du bon boulot, ils méritaient de l'emporter», a lâché Gregg Popovich après le match avant de justifier son choix de mettre au repos ses meilleurs joueurs : «Je ne voulais pas trop solliciter un joueur juste pour aller chercher une victoire. Ça n'aurait aucun sens sur le long terme.» En effet, les Spurs n'ont plus aucune chance de contester aux Golden State Warriors la première place de la Conférence Ouest et sont assurés de finir deuxièmes derrière les Californiens. Une situation qui va permettre à la franchise du Texas de préparer au mieux les play-offs, qui débutent dans une dizaine de jours.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages