Basket - NBA - Bons coups pour Indiana et Chicago dans la course aux play-offs

L'Equipe.fr
Indiana et Chicago sont les deux principaux vainqueurs des matches de la nuit de jeudi à vendredi en NBA. Les Pacers ont largement dominé Milwaukee (104-89) pour garder un temps d'avance à la huitième place à l'Est. Victorieux des Philadelphia Sixers (102-90), les Bulls sont septièmes avec un bilan identique.

Indiana et Chicago sont les deux principaux vainqueurs des matches de la nuit de jeudi à vendredi en NBA. Les Pacers ont largement dominé Milwaukee (104-89) pour garder un temps d'avance à la huitième place à l'Est. Victorieux des Philadelphia Sixers (102-90), les Bulls sont septièmes avec un bilan identique.Indiana enchaîne contre un concurrent directPour les Indiana Pacers, il n'est pas encore trop tard. L'équipe de Paul George peut encore espérer se qualifier pour les play-offs mais ne possède pas tous les atouts entre ses mains. En concurrence notamment avec Atlanta, Milwaukee, Chicago et Miami pour obtenir une des quatre dernières places qualificatives à l'Est, les Pacers sont battus en cas d'égalité à la fin de saison face à chacune de ces équipes. Les hommes de Nate McMillan vont donc devoir remporter un maximum de matches et compter sur quelques faux pas de leurs rivaux.La réception des Milwaukee Bucks, jeudi, était une rencontre à ne pas perdre et Indiana s'est montré à la hauteur en dominant assez aisément l'équipe de Giannis Antetokounmpo (104-89). À l'exception du Grec (25 pts, 7 rbds, 6 pds), aucun des visiteurs n'a brillé, tandis que Paul George (23 pts, 10 rbds, 4 int) et Thaddeus Young (12 pts, 11 rbds) se sont chargés de mettre leur équipe dans le bon tempo. Indiana a remporté les quatre quart-temps, menait de six points à la pause (56-50, 24e), et n'a plus été rejoint après avoir pris l'avantage en milieu de deuxième quart.Satisfait du résultat face à un concurrent direct, Paul George n'a pas manqué de rappeler que son équipe n'aurait jamais dû se retrouver dans une telle posture si elle avait affiché ce niveau de jeu depuis le début de la saison : «Je crois que cet état d'esprit de jouer dans l'urgence est enfin en train de se mettre en place. Le plus frustrant c'est que nous n'avons pas pris les matches comme il le fallait plus tôt dans la saison et si nous avions joué à ce niveau nous aurions été une autre équipe. C'est dur. Nous sommes engagés dans une bataille pour un spot alors que nous aurions pu éviter tout ça. [...] Nous devons regarder ce que font Miami et Chicago. On ne contrôle pas notre destinée, d'une certaine manière. Nous devons, encore, compter sur quelques défaites de ces équipes pour nous aider. La seule chose que nous puissions faire c'est nous donner un maximum de chances.»Chicago en toute logiqueSans trop de surprise, les Chicago Bulls ont tenu leur rang chez les Philadelphia Sixers et remporté une victoire assez facile (102-90). Les locaux, encore une fois portés par un Timothé Luwawu-Cabarrot meilleur marqueur des siens (18 pts à 6/15, 3 rbds, 3 pds, 2 int), ont craqué dès le premier quart (17-27) et n'ont jamais été en mesure de reprendre l'avantage. Pour les visiteurs, Nikola Mirotic a terminé meilleur marqueur (22 pts) mais c'est bien Jimmy Butler qui s'est distingué en validant un triple-double (19 pts, 10 rbds, 10 pds). À noter la très bonne prestation de Joffrey Lauvergne, auteur de 14 points (à 6/10 au tir) en 15 minutes.Avec encore trois matches à jouer avant la fin de saison régulière, Chicago est loin d'avoir acquis sa qualification pour les play-offs. Septièmes avec un bilan de 39 victoires pour 40 défaites, les hommes de Fred Hoiberg ne comptent qu'un succès de plus que Miami (38v-40d). Charlotte (36v-43d) et Detroit (35v-43d) ne sont pas encore définitivement hors course. Les Bulls ont en revanche un programme a priori très facile à négocier : ils vont terminer l'exercice par deux affrontements face à Brooklyn et la réception d'Orlando.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages