Basket - NBA - Les Boston Celtics remportent leur première victoire des play-offs chez les Chicago Bulls et réduisent l'écart dans la série

L'Equipe.fr
Les Boston Celtics sont enfin lancés dans les play-offs 2017. Menés 2-0 par les Chicago Bulls après deux revers à domicile, les leaders de la Conférence Est à l'issue de la saison régulière se sont imposés dans l'Illinois vendredi soir (104-87). Une performance à rééditer dimanche soir.

Les Boston Celtics sont enfin lancés dans les play-offs 2017. Menés 2-0 par les Chicago Bulls après deux revers à domicile, les leaders de la Conférence Est à l'issue de la saison régulière se sont imposés dans l'Illinois vendredi soir (104-87). Une performance à rééditer dimanche soir.Pour rester dans une série très mal entamée, les Boston Celtics n'avaient d'autre choix que de s'imposer à Chicago vendredi soir. Menés 2-0 au premier tour par les Bulls, les hommes de Brad Stevens ont réussi à s'affranchir du contexte émotionnel compliqué pour Isaiah Thomas, qui a perdu sa soeur (victime d'un accident de voiture), afin de ne laisser presque aucun chance à leur adversaire lors du match 3 (104-87). Boston a affiché un visage conquérant dès le premier quart, très largement dominé (33-15, 12e). Les visiteurs ont surtout réussi à se reprendre après le retour au score des Bulls (44-43, 25e) au retour des vestiaires. Un comeback aussitôt suivi d'une belle série qui a permis aux C's de rapidement reprendre plus de dix points d'avance et filer vers la victoire.Garnett et Thomas pour l'inspirationAvant la rencontre, les Celtics ont eu droit à un message vidéo de la part de Kevin Garnett, ancien joueur emblématique de la franchise avec qui il a remporté un titre (2008). «Personnellement, c'était tout ce qu'il me fallait, s'est réjoui Jae Crowder (16 pts, 6 rbds). C'était un discours de motivation. Il a dit que nous avions l'air d'une équipe qui ne s'amusait pas. Que nous avions l'air d'une équipe qui ne s'imprégnait pas de l'instant. Nous devons juste jouer les uns pour les autres, jouer pour l'instant présent et sur ces play-offs et en prenant du plaisir. Il a en gros dit qu'il fallait mettre un peu de «KG» dans tout ça.»Match 1 : Boston grille déjà un jokerMatch 2 : Chicago enfonce BostonLes Celtics ont également pu s'inspirer de l'intervention d'Isaiah Thomas, qui a fait l'aller-retour dans l'état du Washington afin de rejoindre sa famille. Sur le terrain, le meneur de jeu a été très précieux pour les siens en inscrivant 8 de ses 16 points (à 7/18 au tir) dans le seul troisième quart. Sa capacité à faire tourner la balle (9 passes) a fait énormément de bien aux siens, tout comme les très bons matches d'Al Horford (18 pts à 8/14, 8 rbds, 6 pds, 4 int) et Avery Bradley (15 pts, 7 rbds, 7 pds). Plus en rythme, Boston s'est fendu de 17 paniers à trois points (sur 37 tentatives) pour terrasser son rival.Rondo a forcément manquéDu côté de Chicago, Dwyane Wade (18 pts) s'est refusé à expliquer la défaite de son équipe par le seul forfait de Rajon Rondo, blessé au pouce et probablement absent pour le reste de la série. «On ne va pas tout mettre sur l'absence de Rondo parce qu'il pourrait ne pas revenir, a confirmé Wade. On dirait qu'il va être absent un moment. On doit se rassembler et trouver une manière d'être meilleurs.» Dans le sillage de l'ancien joueur du Heat, Jimmy Butler a eu du mal à s'exprimer (14 pts à 7/21). Maladroits de loin (6/21, 29%) les protégés de Fred Hoiberg ont pourtant outrageusement dominé aux rebonds (52-37) mais la différence s'est faite collectivement : aux 34 passes décisives réussies par les visiteurs, ils n'en ont opposé que 14 (pour 17 balles perdues).Ce match raté de la part des Bulls ne doit pas faire oublier qu'ils ont encore l'avantage dans la série (2-1). Le prochain duel, prévu dimanche soir, vaudra cher : s'il ne relance pas définitivement Boston, il débouchera sur une balle de match en faveur de Chicago.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages