Basket - NBA - Bucks - Giannis Antetokounmpo (Milwaukee Bucks) : « Le travail n'est pas fini » face à Phoenix en finales NBA

·3 min de lecture
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Le Grec Giannis Antetokounmpo tente de garder la tête froide malgré la perspective du titre en cas de victoire dans la nuit de mardi à mercredi face aux Suns, après celle remportée à Phoenix samedi soir (123-119). Giannis Antetokounmpo (Milwaukee Bucks, après la victoire à Phoenix) : « (sur Ia passe de Jrue Holiday pour le alley-oop) Il m'a fait confiance et m'a fait cette passe lobée incroyable. C'était une grosse action, celle qui nous fait gagner le match. Il ne voulait pas me donner le ballon au début mais j'ai crié "Jette-là, jette-là". Je l'ai remercié de m'avoir fait confiance. Si la passe avait été ratée, le coach lui serait tombé dessus en lui disant que son boulot de meneur, c'est de tenir le ballon. On connaît la situation. On est à un match du titre de champion NBA, d'entrer dans l'histoire de ce jeu. Pouvoir le faire devant nos familles, nos fans, c'est énorme. Mais il faut qu'on reste concentré. Si on a de la discipline, qu'on joue du bon basketball, avec l'énergie des fans, on a une opportunité de gagner un titre NBA. Mais le travail n'est pas fini. Ce n'est pas parce qu'on joue à la maison qu'on va gagner. Peut-être que Phoenix a pensé la même chose, qu'ils allaient gagner le match 5 chez eux. Moi, il faut que je mange quelques burgers parce que là, j'ai faim. lire aussi Calendrier/Résultats de la série des finales Jrue Holiday (Milwaukee Bucks) : « (sur son interception sur Devin Booker) Au départ, je pensais qu'il allait tirer alors je suis resté derrière pour essayer de le gêner. Quand il a feinté, je me suis dit qu'il ne fallait pas sauter et il s'est littéralement retourné vers moi. Après, pour Giannis, j'ai lancé la balle aussi haut que je pouvais. On ne l'appelle pas le "Freak" pour rien. Je vais regarder le match mais pas cette action en particulier. Essayer de voir ce qu'on peut améliorer. On a eu une grosse avance pendant un petit bout de temps alors il faut voir ce qu'on peut faire pour contrôler le match un peu mieux. On ne peut pas non plus rater notre début de match comme on l'a fait. Après le deuxième match, on s'est dit qu'on pouvait progresser et il me semble que c'est ce qu'on a fait à chaque match. On a gagné ici, c'est très dur. La foule est dingue. On doit rester concentré, pas monter trop haut, pas trop redescendre. Mike Budenholzer (coach des Milwaukee Bucks) : « Ils ont été dans beaucoup de matches serrés. C'est un groupe mature avec beaucoup de confiance. Disputer ce match décisif devant nos fans à Milwaukee, c'est une immense opportunité mais il ne faudra pas oublier de jouer. Vous l'avez vu ce (samedi) soir, c'est du basketball de haut niveau des deux côtés. Ce sera la même chose au match 6. Il faudra être bon défensivement. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles