Basket - NBA - Les Charlotte Hornets stoppés à Washington, Chicago rate une belle occasion à New York

L'Equipe.fr
La folle remontée des Charlotte Hornets vers la huitième place de la Conférence Est a connu un contrecoup mardi soir avec une défaite concédée à Washington (118-111). Un revers dont n'a pas profité Chicago, battu chez les New York Knicks (100-91). Les Indiana Pacers se sont relancés contre Toronto (108-90).

La folle remontée des Charlotte Hornets vers la huitième place de la Conférence Est a connu un contrecoup mardi soir avec une défaite concédée à Washington (118-111). Un revers dont n'a pas profité Chicago, battu chez les New York Knicks (100-91). Les Indiana Pacers se sont relancés contre Toronto (108-90).À sept jours de la fin de la saison régulière, les positions de la Conférence Est n'ont jamais été aussi fragiles. Seules quatre équipes sont pour l'heure assurées de participer aux play-offs (contre 7 à l'Ouest). Alors que de l'autre côté du pays seuls les Denver Nuggets peuvent encore espérer contester aux Portland Trail Blazers leur huitième place, trois franchises de l'Est ont encore en ligne de mire le huitième rang occupé par les Indiana Pacers (38v-40d). D'une soirée à l'autre, tout peut encore changer, ce qui rendra les prochaines journées plus que passionnantes.Charlotte a craqué à WashingtonActuellement dixièmes de la Conférence Est, les Charlotte Hornets semblaient dans l'incapacité de se révolter il y a encore quelques semaines. Inconstants, les hommes de Steve Clifford avaient pourtant tout relancé en remportant 7 victoires sur 9 avant leur déplacement compliqué à Washington. Nicolas Batum (13 pts à 6/10, 8 pds) et les siens se sont inclinés dans la capitale, la faute à un troisième quart-temps catastrophique (18-36), qui a réduit à néant les efforts des deux périodes précédentes (63-51 à la pause).Dépassés par un John Wall retrouvé après la pause (23 pts, 13 pds, 6 int), les visiteurs sont restés sans réponse et ont même laissé l'écart se creuser dans le quatrième quart, malgré la grosse prestation de Kemba Walker (37 pts). Si la défaite sur le parquet du quatrième de la Conférence ne paraît pas illogique, elle va rendre l'exploit encore plus compliqué à aller chercher pour les Hornets (36v-42d). Ils ont désormais deux victoires de retard sur Indiana (38v-40d) et Chicago (38v-40d) avec quatre matches à jouer. Pire encore, ils possèdent le calendrier le plus relevé de la fin de saison puisqu'ils affronteront trois franchises actuellement en position de se qualifier pour les play-offs (Boston, Milwaukee et Atlanta).À noter que le constat est identique pour Detroit, qui n'a pas joué mardi soir, mais qui au mieux pourra présenter le même bilan que Charlotte après 78 matches joués (35v-42d actuellement). L'enchaînement face à Toronto et Houston pourrait sceller le sort des Pistons.Chicago n'en profite pas, Indiana se relanceEn déplacement chez les New York Knicks, qui n'ont pourtant plus rien à jouer cette saison, les Chicago Bulls n'ont pas su trouver la solution en attaque (38,1% au tir) pour remporter une cinquième victoire consécutive (100-91). Un coup d'arrêt qui n'empêche pas la franchise de rester dans les huit premières places à l'Est (38v-40d) mais tout reste trop fragile puisque Miami ne compte qu'une victoire de retard (37v-40d).Parmi les équipes en danger sur la fin de saison, c'est Indiana qui a réalisé la meilleure opération en remportant un franc succès face aux Toronto Raptors. Paul George (35 pts, 10 rbds) a fait le nécessaire pour éclipser DeMar DeRozan (27 pts), s'appuyant notamment sur Jeff Teague (20 pts, 6 pds) et Thaddeus Young (15 pts, 11 rbds). De retour chez les Pacers, Lance Stephenson (12 pts) n'a pas manqué de se faire remarquer en allant marquer un lay-up dans les dernières secondes alors que le match était joué, provoquant la fureur de ses adversaires et un début d'échauffourée. Assurés de disputer les play-offs, les Raptors voient Washington revenir à hauteur (47v-31d) pour engager le sprint final afin de s'octroyer la troisième place à l'Est.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages