Basket - NBA - Charlotte - Miles Bridges est en train de passer un cap avec les Charlotte Hornets

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Machine à highlights, l'ailier de Charlotte Miles Bridges ajoute désormais des statistiques à ses dunks ravageurs. De quoi participer grandement au bilan positif des Hornets dans ce début de saison. Espérons que les murs de la chambre de Miles Bridges soient hauts et larges, à Charlotte. Parce qu'en matière de posters, l'ailier de 23 ans a de quoi tapisser et décorer pour un bon bout de temps. La quatrième saison en NBA de Bridges, auteur de dunks détonants, marque peut-être un tournant.

lire aussi Utah Jazz, un banc qui swingue Bridges, les « miles » vers la régularité Sur cinq matches cette année, le numéro 0 des Hornets a déjà inscrit trois fois 30 points ou plus. Et dans les deux autres rencontres, 13 (en ouverture de la saison, plus 8 rebonds, 4 passes et 3 balles chipées) et 25 points (plus 10 rebonds) ont été marqués. Le début d'une régularité ? L'affaire serait redoutable pour ses adversaires. Avec son 1,98m et ses 102kg, le drafté à la 12e place présente l'un des plus beaux combo vitesse-puissance de la Ligue, comme le rappelait dimanche soir le Celtic Jaylen Brown, qui a pris Bridges sur le râble (avant de lui rendre la pareille). « Miles est un des meilleurs athlètes dans la Ligue, et je sais que si j'allais au lay-up face à lui, il allait me renvoyer à Boston. J'y ai donc été avec méchanceté ! » lire aussi Curry, le chef plane toujours Des caractéristiques physiques souvent mises en avant. L'ajout d'un total de paniers conséquent l'a propulsé meilleur joueur à l'Est, la semaine passée. Depuis ses débuts en 2018, Miles Bridges ne cesse de progresser, comme l'explique son coach à Charlotte James Borrego. « Tout ceci valide son travail. Où sa carrière en est, comment il a bossé pour en arriver là. Il a travaillé sur son shoot, sur la création. On a commencé à le voir sur la fin de la saison dernière. Et maintenant, on le voit à ce niveau de façon plus régulière. »

Contre Cleveland (123-112, 30 points, 7 rebonds), Brooklyn (111-95, 32 unités, 9 rebonds), et Orlando (120-111, 31 points) cette nuit, l'ailier s'est aussi approché de sa plus grosse marque en carrière (33 points). Une moyenne, certes sur juste cinq matches, en nette progression par rapport à l'an passé : 26,2 points et 8 rebonds contre 12,7 points et 6 prises de balle. Il va maintenant devoir reproduire ces performances régulièrement. Une meilleure réussite au shoot Sa palette est aussi plus large à mi-distance, sa réussite renvoyant à une meilleure précision et un meilleur balayage de ses choix et options, quand il reçoit le ballon. Sur les trois dernières saisons, son pourcentage de réussite ne fait que croître : 42 % en 2019-2020, 50 % l'an passé, et 53 % en ce début de saison. Bridges est bien entendu aidé par le nouvel équilibre des Hornets, plus complets que par le passé. Avec LaMelo Ball en meneur de jeu et Gordon Hayward autant à la construction qu'au scoring, l'ancien Spartan de la fac de Michigan est mieux servi, les espaces qui lui sont dévolus plus définis qu'avant. La présence dans la raquette de Mason Plumlee, arrivé cet été, apporte aussi de l'équilibre à l'ensemble.

L'ailier a été en verve contre le Magic (5/10), mais envoyer de derrière l'arc reste une facette à améliorer dans son jeu (2/10 contre les Celtics, par exemple). Si la régularité reste au rendez-vous, l'ailier sera peut-être un prétendant pour le titre de MIP (meilleure progression). lire aussi Toute l'actualité NBA

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles