Basket - NBA - Les Cleveland Cavaliers s'imposent à domicile et mènent 2-0 face aux Indiana Pacers

L'Equipe.fr
Solides pendant trois quart-temps, les Cleveland Cavaliers ont résisté au réveil des Indiana Pacers pour remporter le deuxième match du premier tour des play-offs (117-111). Les Cavs mènent 2-0 dans la série, qui se poursuivra à Indiana jeudi.

Solides pendant trois quart-temps, les Cleveland Cavaliers ont résisté au réveil des Indiana Pacers pour remporter le deuxième match du premier tour des play-offs (117-111). Les Cavs mènent 2-0 dans la série, qui se poursuivra à Indiana jeudi.

À l'issue d'un premier match qu'ils ont bien failli perdre face à Indiana (109-108), les Cleveland Cavaliers s'étaient promis d'être plus solides sur leur parquet et de s'éviter ce genre de frayeur. Ils se sont montrés à la hauteur de leur ambition pendant trois quart-temps, proposant un basket largement supérieur à celui des Pacers (96-78, 36e). Les hommes de Tyronn Lue sont en revanche retombés dans leurs travers sur la dernière période, permettant aux visiteurs de relancer les débats dans le sillage d'un très bon Paul George (32 pts, 8 rbds, 7 pds).

Le réveil tardif des coéquipiers de Kevin Séraphin (6 pts, 4 rbds, 1 pd en 11') s'est avéré insuffisant, les Cavs ayant réussi à se mettre à l'abri au préalable. Une marge de manoeuvre obtenue notamment grâce aux efforts soutenus de Kyrie Irving (37 pts à 14/24), impossible à défendre. Kevin Love (27 pts, 11 rbds) et LeBron James (25 pts, 10 rbds, 7 pds) ont largement aidé leur meneur, même si James s'est également distingué en perdant 8 ballons (sur 19 pour Cleveland). La mauvaise nouvelle est venue de la blessure à la cuisse de J.R. Smith (3 pts en 18'), remplacé efficacement par Iman Shumpert (9 pts) qui n'avait pourtant pas joué le premier match.

Malgré ce quatrième quart décevant, LeBron James a tenu à retenir les progrès affichés par son équipe : «Nous sommes très proches de notre objectif, a assuré la star née à Akron. On va trouver la solution. Je préfère largement mener de 18 points que pas du tout.» «Nous avons perdu notre solidité et avons joué de façon décousue dans le troisième quart, a regretté l'entraîneur des Pacers Nate McMillan. Nous avons perdu notre équilibre et notre calme. Ça a fait la différence.» Les septièmes de la Conférence Est à l'issue de la saison régulière ont néanmoins prouvé qu'ils étaient largement capables de rivaliser face au champion en titre, à condition de conserver leur concentration intacte pendant 48 minutes. Les deux prochains matches, qui se joueront à Indiana, devraient aider dans ce sens.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages