Basket - NBA - Cleveland tombe de haut face aux Denver Nuggets

L'Equipe.fr
Cleveland n'arrive plus à enchaîner les victoires. Mercredi, le champion en titre s'est nettement incliné sur le parquet de Denver (126-113), qui se maintient dans le Top 8 à l'Ouest.

Cleveland n'arrive plus à enchaîner les victoires. Mercredi, le champion en titre s'est nettement incliné sur le parquet de Denver (126-113), qui se maintient dans le Top 8 à l'Ouest. En début de saison, peu d'observateurs imaginaient les Denver Nuggets, effectif jeune et limité au sein d'une conférence très relevée, se qualifier dès cette saison pour les play-offs. Mais la franchise du Colorado est en train de bouleverser les pronostics : portée par Nikola Jokic, encore proche du triple-double (16 points, 10 rebonds, 7 passes), et par le précieux retour de Wilson Chandler (18 points), elle s'est même offert les champions en titre de Cleveland (126-113), dans la nuit de mercredi à jeudi.James impressionné par les NuggetsPourtant au complet, les Cavaliers ont dû courir après le score pendant toute la rencontre, sans jamais parvenir à renverser la tendance. Kyrie Irving, auteur de 33 points, a été un peu trop seul, LeBron James (18 points, 6 rebonds, 5 passes) ayant été superbement défendu par Wilson Chandler, de retour d'une blessure à l'aine. «Ils ont joué de manière exceptionnelle, a souligné le "King". Nous n'avons pas eu l'engagement physique nécessaire pour contenir leur attaque. Ils ont bien fait tourner la balle. Le résultat final est logique.» Avec 35 passes pour seulement 6 pertes de balles, les Nuggets ont probablement réalisé leur meilleur match cette saison, notamment dans le secteur intérieur où ils ont pulvérisé leur adversaire (70 points marqués dans la raquette, contre 30 pour Cleveland). Outre Jokic et Chandler, quatre autres joueurs ont franchi la barre des 15 points : Gary Harris (21), Will Barton (20), Kenneth Faried (17) et Jamal Murray (15). «Je suis si fier de mes joueurs, s'est réjoui le coach Michael Malone. C'est une victoire référence.»Et pendant que Denver consolide sa huitième place à l'Ouest, Cleveland, toujours leader à l'Est, suscite l'inquiétude. «Ils nous ont botté le cul dans tous les secteurs de jeu, a noté le coach Tyronn Lue. Les gars doivent jouer plus dur, et avec un sentiment d'urgence. Ce soir, nos adversaires ont fait ce qu'ils voulaient». Cette dynamique n'est pas sans rappeler celle de l'an passé, où Cleveland avait déjà eu toutes les peines du monde à enchaîner deux succès au mois de mars... avant de décrocher son premier titre NBA, trois mois plus tard.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages