Basket - NBA - La course aux play-offs, épisode 4 : rien n'est joué à l'Est, plus qu'une place à prendre à l'Ouest

L'Equipe.fr

Jusqu'à la fin de la saison régulière de NBA, nous vous proposons un point hebdomadaire sur la course aux play-offs. De la première à la huitième place de chaque Conférence, retrouvez les tendances du moment pour cette dernière édition avant les derniers matches mercredi prochain.À l'EstLE LEADER : CLEVELAND A FRAPPÉ FORTUn temps détrôné par les Boston Celtics, les Cleveland Cavaliers ont répondu sur le terrain en remportant leur confrontation directe. Les C's ont ensuite perdu à Atlanta, offrant aux Cavs une belle marge afin de verrouiller la première place à l'Est pour la deuxième saison consécutive.PLACES 2, 3 ET 4 : TORONTO ET WASHINGTON À LA LUTTEAvec 50 victoires, Boston devrait finir deuxième. Derrière, Toronto et Washington affichent à trois matches de la fin le même bilan (48v-31d). L'avantage particulier revient aux Raptors qui ont remporté deux confrontations sur trois face aux Wizards cette saison. Les deux franchises ne peuvent pas vraiment se pencher sur d'éventuels calculs afin de «choisir» leur adversaire au premier tour des play-offs tant l'incertitude est grande pour les places 5 à 8. Sauf accident, Atlanta et Milwaukee, respectivement 5e et 6e pour l'instant, devraient être leurs adversaires.LES DERNIERS BILLETS : ENCORE QUATRE PLACES À PRENDRELe sprint final pour la qualification se précise : Detroit (11e, 35v-43d) et Charlotte (10e, 36v-43d) auront besoin d'un miracle pour en être et le dernier billet devrait se jouer entre Chicago (actuel 7e), Indiana (8) et Miami (9e). Les Pacers n'ont pas le droit à l'erreur puisqu'en cas d'égalité avec un des deux autres, ils seront éliminés en raison de leur bilan sur les confrontations directes. Le Heat possède en revanche un calendrier extrêmement relevé.POUR EUX, C'EST TERMINÉ : BROOKLYN EN TROUBLE-FÊTEPremiers éliminés de la course aux play-offs cette saison, les Brooklyn Nets ont trouvé le moyen de remporter six de leurs dix derniers matches, dont des succès face à Detroit et Atlanta. Les Pistons ont perdu six des sept matches suivants tandis que les Hawks ont raté l'occasion de se mettre à l'abri. Les Chicago Bulls sont donc prévenus : les Nets ne lâcheront rien et sont capables de leur gâcher la fin de saison.À l'OuestLE LEADER : GOLDEN STATE SIGNE LE TRIPLÉIl n'y a finalement pas eu trop de suspense en tête de la Conférence Ouest. Les Golden State Warriors ont terminé l'exercice très fort et surfent actuellement sur une série de treize succès, dont un décisif face aux San Antonio Spurs (110-98). Les hommes de Steve Kerr vont terminer en tête de leur Conférence pour la troisième saison consécutive et retrouveront Kevin Durant samedi. Difficile de demander mieux.PLACES 2, 3 ET 4 : UTAH S'ACCROCHE À L'AVANTAGELes places sur le podium son figées : San Antonio terminera la saison en dauphin de Golden State tandis que Houston sera troisième. Du côté de la quatrième place, le Utah Jazz (48v-30d) a toujours l'avantage sur les Los Angeles Clippers (48v-31d) avec un match en moins. La rencontre face à Minnesota vendredi sera déterminante puisque le Jazz enchaînera ensuite avec une fin de saison compliquée (à Portland, à Golden State puis contre San Antonio). Les Clippers doivent se rendre à San Antonio pour leur prochain match. Sauf surprise - les Clippers ayant trois victoires d'avance sur le Thunder, 6e -, Jazz et Clippers se retrouveront au premier tour.LE DERNIER BILLET : PORTLAND EN POSITION DE FORCEUn seul sésame reste à attribuer à l'Ouest, et il reviendra à Portland ou Denver. Les Trail Blazers ont l'avantage dans cette lutte à distance puisqu'ils comptent deux victoires de plus que Denver (et un match joué en plus). Surtout, ils ont l'avantage particulier sur l'équipe de Nikola Jokic. Cela signifie que les deux équipes pourraient être fixées dès ce week-end en cas de défaite des Nuggets contre New Orleans et de victoire de la bande à Damian Lillard contre Utah samedi.POUR EUX, C'EST TERMINÉ : NEW ORLEANS TROP COURTL'association entre Anthony David et DeMarcus Cousins aura mis trop de temps à prendre pour les New Orleans Pelicans qui vont même finir assez loin de la huitième place. Le recrutement de «Boogie» reste un pari qui pourrait payer la saison prochaine. Les Dallas Mavericks ont connu une saison trop chaotique pour espérer mieux. Quant à Minnesota, le problème est le même depuis quelques saisons : «Nous avons perdu beaucoup de matches serrés, a confié Gorgui Dieng à L'Equipe. Nous sommes une équipe jeune. Nous allons progresser et nous atteindrons les play-offs dans le futur.»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages