Basket - NBA - Pas d'Antetokounmpo, pas de souci pour Milwaukee

L'Equipe.fr
·3 min de lecture

Même privés de leur leader, les Bucks ont marqué 140 points lors de leur victoire sur Indiana (140-113). Charlotte a également gagné, à San Antonio (97-100), son premier match sans LaMelo Ball. Milwaukee sept sur sept Tout juste élu meilleur joueur de la semaine dans la Conférence Est, Giannis Antetokounmpo est allé faire un tour à l'infirmerie pour un souci au genou gauche. Cela n'a pas empêché Milwaukee de battre Indiana à domicile (113-140). Un match écrasé de bout en bout par des Bucks qui menaient 19-3 après cinq minutes. Symbole du déséquilibre entre les deux formations, une qui a gagné ses sept derniers matches et une autre seulement neuvième à l'Est : Jrue Holiday a marqué 28 points à 11/15 et distribué 14 passes décisives pour Milwaukee alors que ses deux frères, Justin et Aaron, coéquipiers aux Pacers, ont totalement dévissé et raté 16 tirs sur 17 à eux deux.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

lire aussi Houston gagne enfin ! Charlotte prive « Pop » de sa 1300e Charlotte avait aussi son grand absent, LaMelo Ball, dont la saison s'est sans doute achevée sur une fracture au poignet droit dimanche. Là encore, cela n'a pas empêché les Hornets de s'imposer à San Antonio (97-100) avec un Terry Rozier décisif.« C'est assez impressionnant de voir une jeune équipe comme la nôtre capable de gagner des matches comme ça », a apprécié Gordon Hayward. « Nous avons résisté à leur ténacité. Ce n'était pas une victoire dans la finesse, il a vraiment fallu l'arracher. L'équipe a grandi ce soir », a apprécié l'entraîneur de Charlotte James Borrego, ancien assistant d'un Gregg Popovich qu'il a privé pour l'occasion de sa 1 300e victoire en saison régulière.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

lire aussi Neuf contres pour Rudy Gobert Memphis résiste à Boston Dans la liste des joueurs absents lundi figuraient aussi Jayson Tatum (malade) et Kemba Walker (repos). Sauf que Boston n'a pas réussi à compenser leur absence, s'inclinant à Memphis (132-126 a.p.) devant un Ja Morant flamboyant (29 points, 9 passes). « Celle-là, on l'avait », a enragé Jaylen Brown (27 points), même si les Celtics ont couru derrière le score en fin de match, n'arrachant une prolongation qu'au prix d'un gros effort pour revenir de -9 au milieu du quatrième quart-temps.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

lire aussi Elgin Baylor, mort d'une légende Sacramento part de l'arrière Ce n'était pas l'affiche du siècle, ni même de la soirée. Sacramento est allé gagner à Cleveland un duel de mal classés (105-119) où l'intérêt était concentré dans une opposition entre meneurs. De'Aaron Fox (30 points) et Tyrese Haliburton (28 points) ont dominé la paire Collin Sexton (15) points) - Darius Garland (17 points). Il n'est pas certain en tout cas qu'une équipe puisse gagner en NBA quand son meilleur marqueur est JaVale McGee (18 points), comme ce fut le cas des Cavs.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

lire aussi Calendrier/Résultats