Basket - NBA - Denver se sépare de Petr Cornelie, Olivier Sarr signe un nouveau contrat de dix jours au Thunder

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Titulaire d'un contrat « deux voies » (entre NBA et G-League, ligue mineure) avec Denver, Petr Cornelie a été coupé par les Nuggets dimanche après 13 matches disputés. Son compatriote Olivier Sarr a signé un nouveau contrat de dix jours avec Oklahoma City. Le contingent français de NBA perd un de ses éléments. Denver a annoncé dimanche s'être séparé de Petr Cornelie, titulaire d'un contrat « deux voies » (entre NBA et G-League, ligue mineure). Les Nuggets avaient sélectionné l'ailier-fort français avec le 53e choix de la draft 2016 avant de le laisser en France jusqu'à lui offrir une chance en NBA cet été. Membre de l'équipe de France vice-championne olympique à Tokyo, Cornelie (26 ans, 2,08 m) n'a pas eu l'opportunité de briller à Denver, déjà bien fourni sur les deux postes intérieurs avec Nikola Jokic, Aaron Gordon, Jeff Green ou JaMychal Green.

lire aussi Kilian Tillie : «Pas de limite avec Memphis» Sarr dix jours de plus à OKC L'ancien joueur de l'Elan Béarnais a disputé 13 matches cette saison mais avec un temps de jeu moyen légèrement inférieur à trois minutes (pour 1,1 point et 1,1 rebond de moyenne). Mais en G-League, Cornelie avait rendu de belles copies statistiques (16,5 points et 12 rebonds, en quatre matches) pour les Rapid Golds, la franchise affiliée aux Nuggets. Placé dans le protocole Covid de la NBA vendredi, Cornelie voit l'Américain Davon Reed récupérer le contrat « deux voies » laissé libre. Le clan français de NBA a en revanche reçu une bonne nouvelle avec le nouveau contrat de dix jours signé par Olivier Sarr à Oklahoma City, pour renforcer l'effectif touché par des cas de Covid-19. Le pivot a joué deux matches avec le Thunder (2 point, 2,5 rebonds) lors de son premier contrat. Il aura cinq matches pour se montrer d'ici le 19 janvier et tenter de convaincre OKC de le garder dans l'effectif. lire aussi Toute l'actualité de la NBA

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles